Parmi les différents formes de dessin, le dessin d’observation est un incontournable.

Pas très palpitant de dessiner une corbeille de fruits quand on commence à apprendre à dessiner me direz-vous… Et pourtant, c’est une étape essentielle pour appréhender les bases du dessin !

L’observation est un processus complexe qui s’apprend. Reproduire un objet avec justesse, examiner les traits d’un visage pour dessiner un portrait réaliste, peindre un paysage… Ces exercices ont pour point commun les sens qu’ils doivent mobiliser.

Le philosophe indien Jiddu Krishnamurti, médaillé de la Paix par l’ONU en 1984 a dit :

 

« Observer sans évaluer est la plus haute forme de l’intelligence humaine. »

 

Le dessin d’observation, c’est également ça. Observer sans juger. Ne pas laisser son cerveau interpréter ce que l’on voit, mais rester fidèle à la réalité.

Cela parait simple ? Et pourtant… Découvrez les secrets du dessin d’observation !

Les meilleurs professeurs de Dessin disponibles
1er cours offert !
Eric
5
5 (15 avis)
Eric
40€
/h
1er cours offert !
Victor
5
5 (8 avis)
Victor
30€
/h
1er cours offert !
Kirsten
5
5 (8 avis)
Kirsten
20€
/h
1er cours offert !
Sophie
Sophie
35€
/h
1er cours offert !
Jeremie
5
5 (1 avis)
Jeremie
35€
/h
1er cours offert !
Amalia
Amalia
122€
/h
1er cours offert !
Ikuko
5
5 (1 avis)
Ikuko
15€
/h
1er cours offert !
Junior
5
5 (2 avis)
Junior
18€
/h
1er cours offert !
Eric
5
5 (15 avis)
Eric
40€
/h
1er cours offert !
Victor
5
5 (8 avis)
Victor
30€
/h
1er cours offert !
Kirsten
5
5 (8 avis)
Kirsten
20€
/h
1er cours offert !
Sophie
Sophie
35€
/h
1er cours offert !
Jeremie
5
5 (1 avis)
Jeremie
35€
/h
1er cours offert !
Amalia
Amalia
122€
/h
1er cours offert !
Ikuko
5
5 (1 avis)
Ikuko
15€
/h
1er cours offert !
Junior
5
5 (2 avis)
Junior
18€
/h
1er cours offert>

Qu’est-ce que le dessin d’observation ?

Peu pratiqué dans le dessin de presse, le dessin d’observation consiste à reproduire de la manière la plus réaliste un sujet donné.

Il n’est en aucun cas question d’interprétation, d’imagination, de création… C’est un art difficile, car il demande une maîtrise certaine des bases du dessin, mais aussi un entraînement personnel sur la manière dont on utilise ses sens.

Un portrait plus vrai que nature.
Photo ou dessin ? La différence est tellement mince et pourtant c'est bien un dessin !

Quand on regarde un bon dessin d’observation, on en arrive à se dire « C’est incroyable, on dirait une photo ! ».

Pour en arriver à ce stade, il est impératif de travailler son dessin en cours de dessin et de maîtriser le geste. Dans un dessin d’observation réussi on retrouve :

  • La perspective,
  • Le respect des proportions,
  • Les textures et les matières,
  • Les ombres et la lumière,
  • La finesse des traits,
  • Le soin des détails.

Exercer son regard

Comment dessiner un chat ?

Dessiner un visage ?

Dessiner une nature morte ?

Pour réaliser un dessin d’observation, il faut considérer que la main est le prolongement des yeux. On ne doit dessiner que ce que l’on voit. Pour y parvenir, il est évident que l’on doit pouvoir avoir le modèle en face de soi. Le regard fait ainsi des allers-retours entre la feuille blanche et le sujet à dessiner.

Avant de commencer à tracer le premier trait de son dessin, il est important de s’accorder quelques minutes de réflexion pour visualiser son modèle dans sa globalité tout d’abord avant d’en observer chaque détail.

Comment ne pas s’y perdre ?

Des astuces existent de cours de dessin en ligne, mais avant de les aborder, il est important de faire un rappel concernant le fameux cerveau droit !

Le dessin d’observation : petite histoire du dessin scientifique

Le dessin d’observation trouve ses sources dans les illustrations scientifiques de notre histoire. En effet, avant que l’appareil photo ne soit inventé, il fallait bien trouver un moyen de représenter le réel afin de l’expliquer. Ce fut notamment ce qu’a tenté de faire, avec succès, le grand Léonard de Vinci.

Les premières images scientifiques

Qu'est-ce qu'un dessin scientifique ?
Les croquis de Léonard de Vinci ont marqué l'histoire de la science.

Ingénieur, inventeur, anatomiste, sculpteur, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, poète, philosophe, écrivain mais aussi dessinateur et peintre, Léonard de Vinci (1452-1519) a largement marqué l’histoire de l’art par ses peintures et ses dessins.

Il est largement connu pour avoir peint l’un des plus célèbres tableaux du Louvre : la Joconde. Mais Léonard de Vinci est tout aussi connu pour de nombreux croquis plus impressionnants les uns que les autres. L’artiste italien est le premier a avoir dessiné avec précision le corps humain, tout ça en observant des cadavres. Autant dire que ces représentations n’ont pas spécialement été approuvées par l’ensemble de ses contemporains.

Pourtant, ces dessins marqueront le début de l’illustration scientifique et donc du dessin d’observation durant la Renaissance. Le but de Léonard de Vinci étant de représenter la réalité du corps humain et de représenter tous les détails le plus fidèlement possible.

Vous cherchez des cours de dessin lyon ?

Les explorateurs scientifiques du 18ème siècle

La Renaissance marque aussi le début des grandes expéditions. Les Européens partent à la conquête des océans dans l’objectif de trouver de nouvelles routes commerciales. La concurrence entre les Hollandais, les Espagnols, les Français et les Portugais est rude. Christophe Colomb, Vasco de Gama, Jacques Cartier, Magellan, les plus grands navigateurs s’élancent autour du globe dans l’idée d’enrichir leurs souverains.

Très vite après l’ébullition des grandes découvertes, vient le temps des explorations scientifiques. Des vieux gréements partent à l’autre bout du monde pour arpenter les nouvelles terres. Le but ? Cartographier le monde et découvrir la faune, la flore et les populations sur place. Derrière ces expéditions scientifiques se cachent surtout le désir des Européens d’évangéliser les populations et les colonies déjà établies.

Les équipes sont alors constituées de botanistes, de zoologues, d’astronomes, et autres scientifiques, tous sous les ordres de grands capitaines tels que Jules Dumont d'Urville, La Pérouse, ou encore Robert FitzRoy. C’est notamment à cette époque que Charles Darwin développera sa théorie de l’évolution en participant à l’expédition du Beagle qui explorera la Patagonie, la Terre de Feu, le Chili et le Pérou.

Durant ces expéditions, de grands illustrateurs permettent de garder une trace des découvertes naturalistes observées sur le terrain. De nouvelles espèces sont découvertes par les Européens et rapportées sur le vieux continent. Les dessins réalisés à cette époque représentent une source considérable de l’état de la nature à cette époque. En l’absence d’appareil photo, ces dessins d’observation ont joué un véritable rôle dans l’avancée scientifique.

Les encyclopédies et ouvrages scientifiques

Au même moment, la révolution des Encyclopédies bouleverse le monde intellectuel. Les savoirs sont rassemblés dans une série d’ouvrages permettant d’accéder aux connaissances plus aisément. Afin d’illustrer au mieux les savoirs, de nombreux dessins sont publiés dans ces encyclopédies.

« Un bon dessin en dit bien plus, qu'un long discours. » Napoléon

Dans quels domaines le dessin d’observation est-il utile ?

Le dessin d’observation est au cœur de nombreux domaines professionnels comme :

  • Les sciences,
  • L’illustration et le graphisme,
  • Le design,
  • L’architecture,
  • Le dessin d’audience ou la réalisation de portraits lors des procès,
  • Le dessin caricature,
  • Le dessin industriel,
  • Le dessin technique,
  • L’illustration médicale,
Comment dessiner en architecture ?
Dessiner un bâtiment demande beaucoup d'observation.

En architecture par exemple, il est demandé de réaliser des plans à l’échelle. Pour ce genre de dessins, même si la créativité est de mise, aucune interprétation personnelle n’est demandée. En effet, il est nécessaire que l’architecte retranscrive en dessin la réalité de la construction.

Si vous aimez le dessin d’observation et les mathématiques, l’architecture peut donc peut-être être faite pour vous.

Le dessin scientifique est encore également très utilisé. Bien que les appareils photos et les évolutions technologiques permettent aujourd’hui d’obtenir des clichés très précis, le dessin permet lui, de représenter des organismes au détail près. Il est par exemple aussi utilisé dans le domaine zoologique pour représenter l’attitude d’un animal qu’on aurait du mal à capter en temps normal.

Les dessins scientifiques sont aussi largement employés dans la communication scientifique. Ces dessins permettent de vulgariser des concepts et donner accès à des informations complexes mais simplifiées. Beaucoup de manuels scolaires, de brochures médicales, etc, présentent ainsi des dessins pour faciliter les explications et la compréhension du grand public ou des élèves.

Afin de se former au dessin scientifique, il est possible de suivre des études supérieures d’art, et notamment en passant par le DSAA d’illustration scientifique à l’école Estienne de Paris.

Le dessin caricature, lui, est quelque peu différent car même s’il est essentiel de bien observer son modèle pour réussir la caricature, celle-ci reste une interprétation de la part de l’auteur, de l’artiste, et ne peut donc pas être considéré entièrement comme du dessin d’observation.

Dessin d’observation et cerveau droit

On dit souvent que pour dessiner de manière réaliste, il faut faire appel au cerveau droit. Qu’en est-il ? Quelle est la différence entre cerveau droit ou gauche ?

  • Le cerveau gauche est le cerveau analytique. C’est la partie liée au raisonnement, à la logique,
  • Le cerveau droit quant à lui gère ce qui touche à la créativité, à l’humeur mais aussi, et c’est bien là ce qui nous intéresse, à la perception des formes dans l’espace.

Cette théorie a été développée par Betty Edwards dans son livre « Dessiner grâce au cerveau droit ».

La bonne nouvelle ? Ces capacités ne sont pas innées. Elles se travaillent. Il est donc possible de s’exercer pour favoriser le développement du cerveau droit.

A première vue vous vous dîtes que le cerveau gauche, logique et raisonnable serait ici plus pertinent pour le dessin d’observation ? C’est loin d’être le cas. Au contraire, l’hémisphère gauche aura tendance à déformer la réalité perçue.

Prenons les exemples des enfants, dont les capacités d’observation ne sont pas encore très développées...

Face à un modèle, ils ne dessinent pas ce qu’ils voient, mais ce qu’ils connaissent et surtout la représentation qu'ils s'en font. Ils dessineront quatre roues à une voiture, même s'ils n'en voient que deux parce que, comme on le sait, une voiture possède quatre roues.

C’est un peu la même chose avec le cerveau gauche !

Fort des expériences personnelles et des connaissances de chaque individu, le cerveau gauche va analyser la perception visuelle et le dessin ne sera pas fidèle à la réalité, mais plutôt à une logique. Le cerveau droit quant à lui percevra de manière réaliste les formes.

Dessiner une feuille, pas si simple au début !
Vous trouverez facilement vos premiers modèles pour vous exercer à dessiner !

Concrètement, pour apprendre à dessiner d’après une observation, il est indispensable de poser un regard neuf sur les choses. D’oublier tout ce que l’on a appris, tous nos a-priori pour ne se concentrer que sur la forme à reproduire.

Pour s’entraîner, il ne faut que très peu de matériel : une feuille, un crayon, un fusain ou de l’encre de chine. Pas besoin de chevalet, de cours de peinture, de pinceaux… Focalisez-vous tout d’abord sur la précision du croquis.

Les meilleurs professeurs de Dessin disponibles
1er cours offert !
Eric
5
5 (15 avis)
Eric
40€
/h
1er cours offert !
Victor
5
5 (8 avis)
Victor
30€
/h
1er cours offert !
Kirsten
5
5 (8 avis)
Kirsten
20€
/h
1er cours offert !
Sophie
Sophie
35€
/h
1er cours offert !
Jeremie
5
5 (1 avis)
Jeremie
35€
/h
1er cours offert !
Amalia
Amalia
122€
/h
1er cours offert !
Ikuko
5
5 (1 avis)
Ikuko
15€
/h
1er cours offert !
Junior
5
5 (2 avis)
Junior
18€
/h
1er cours offert !
Eric
5
5 (15 avis)
Eric
40€
/h
1er cours offert !
Victor
5
5 (8 avis)
Victor
30€
/h
1er cours offert !
Kirsten
5
5 (8 avis)
Kirsten
20€
/h
1er cours offert !
Sophie
Sophie
35€
/h
1er cours offert !
Jeremie
5
5 (1 avis)
Jeremie
35€
/h
1er cours offert !
Amalia
Amalia
122€
/h
1er cours offert !
Ikuko
5
5 (1 avis)
Ikuko
15€
/h
1er cours offert !
Junior
5
5 (2 avis)
Junior
18€
/h
1er cours offert>

Comment dessiner et reproduire facilement une observation en quelques étapes ?

Le dessin d’observation se réalise en plusieurs étapes. Il sera toujours réalisé dans un ordre précis :

  1. Le contour global de l’objet à dessiner,
  2. Les détails observés.

Un dessin d’observation doit en effet respecter parfaitement un cadre, les proportions de l’objet dessiné et les perspectives. Il faut donc saisir dans un premier temps les éléments à intégrer au dessin dans leur globalité. Quand la première esquisse est ainsi tracée, on se pose alors la question de vérifier si chaque élément est bien conforme aux observations : positionnement, taille, orientation…

Travailler son sens de l’observation

Une fois cette première étape réalisée, on peut alors se focaliser sur les détails qui composent le sujet. Chaque élément doit être observé précisément de manière individuelle, mais aussi en le comparant aux autres éléments qui composent le sujet. Ce travail demande des connaissances poussées en dessin et beaucoup de technique. Il convient de formaliser les textures, les matières, la brillance, les ombres, mais aussi de travailler les espaces vides.

Pour apprendre le dessin, des exercices pratiques et faciles à réaliser vont favoriser le développement du sens de l’observation. Vous pouvez par exemple choisir un exercice de dessin parmi ceux-ci :

  • Dessiner sans regarder votre feuille : en partant du principe que la main doit être le prolongement de l’œil, scotchez votre feuille à la table et reproduisez un objet sans regarder la feuille.
  • Dessiner à l’envers : c’est une des techniques pour apprendre à utiliser son cerveau droit. On choisit un modèle, mais on l’observe et on le reproduit à l’envers. Une technique imparable pour se déconnecter du cerveau gauche et focaliser son attention sur ce que l’on voit.
  • Reproduire les formes vides : on dépasse ainsi les blocages plus facilement. Au lieu de dessiner le bras d’un personnage, dessinez le vide entre son corps et son bras.
Comment dessiner une fleur.
Il est aussi possible de s'entraîner au dessin à partir de photos.

Dessiner ce que l’on ne voit pas

Non, je ne vais pas me contredire. Même si cela parait être un paradoxe flagrant, pour dessiner ce que l’on voit, il faut aussi dessiner ce que l’on ne voit pas, du moins à première vue.

Explications...

Le dessin d’observation, quand on prend des sujets en 3D, nécessite une maîtrise parfaite des perspectives, des profondeurs, des proportions, des lignes…

Il est donc essentiel de savoir ce qui se cache derrière le sujet pour reproduire un dessin fidèle à la réalité.

Prenons un exemple. Vous devez dessiner un personnage devant une bibliothèque. Si vous vous focalisez sur ce que vous voyez, vous ne dessinerez qu’une partie du meuble. Le risque, si vous ne placez pas sur votre esquisse le meuble dans sa globalité, c’est que les étagères de la bibliothèque ne soient pas parfaitement alignées, au même niveau, ou encore que la perspective soit faussée.

Même si le dessin final ne montrera que la réalité de l’observation, dans sa composition, il est important de faire figurer les éléments cachés qui semblent importants.

C’est la même chose pour représenter un personnage.

Une partie de son bras est cachée ? Il faudra pourtant savoir comment il est placé derrière lui pour produire un dessin réaliste. La structure invisible influence l’apparence finale.

Que peut apporter le dessin d’observation à titre personnel ?

Le dessin d’observation est un exercice très intéressant, même en tant que dessinateur amateur. Il permet de développer efficacement certaines qualités et compétences :

  • Maîtriser ses gestes,
  • Développer son sens de l’observation,
  • Favoriser les capacités de concentration,
  • Se détendre,
  • Profiter du moment,
Une illustration du coeur humain, indispensable pour les étudiants en médecine.
Le dessin d'observation est également utile dans le domaine de la santé.

C’est aussi une activité qui pourra être particulièrement utile dans la vie de tous les jours comme dans le travail.

Les compétences acquises lors de vos cours de dessin sont nombreuses et transposables dans de nombreux domaines, plus ou moins artistiques.

Avant de passer maître dans l’art du dessin, vous devrez en passer par de nombreuses heures de pratique. Le dessin d’observation est très formateur et permet d’aborder ensuite tous les styles de dessin plus facilement.

Pour découvrir en détail l’art du dessin, n’hésitez pas à expérimenter les techniques de dessin et outils (crayon, pastel, aquarelle, peinture à l’huile, gouache, logiciels de dessin…). Vous trouverez ainsi plus facilement votre voie et votre style.

Et si vous en avez la possibilité, inscrivez-vous aux Beaux-Arts après vos cours de dessin !

Comment s’entraîner au dessin d’observation ?

Le dessin d’observation cela s’apprend ! Il n’existe pas de dons innés pour le dessin. Les meilleurs dessinateurs se sont d’abord entraîné régulièrement avant d’arriver à obtenir des résultats satisfaisant. C’est pourquoi tout le monde peut réussir à représenter correctement le réel.

La première phase du dessin d’observation est le terrain. Bien que certains dessins d’observation, notamment au collège, se font sur un bureau avec un modèle, il est préférable de se rendre à l’extérieur afin de trouver son propre modèle.

Allez vous promener en forêt si possible, en bord de mer ou autre. Choisissez un endroit qui vous plaît et installez-vous. Vous pouvez décider de dessiner le paysage au bien de prendre un élément précis comme la feuille d’une plante, la plante entière, un caillou, une étoile de mer, un insecte, etc. Le tout est de choisir un élément dont vous serez sûr qu’il ne bougera pas dans les minutes à venir.

En effet, même si l’exercice du croquis est intéressant, l’idéal est de pouvoir prendre le temps de bien détailler son dessin, comme un dessin scientifique.

Si vous n’avez pas le temps de tout faire sur place, et que l’élément est transportable (évitez donc les animaux), pensez à le ramener chez vous, et ce, sans dénaturer l’espace dans lequel vous vous trouvez. Vous pouvez par exemple ramener une feuille d’arbre.

Une fois de retour à la maison vous pouvez donc réaliser plusieurs facettes de cet élément. Dessiner le recto et le verso de la feuille. Faire différentes vues permet d’obtenir un dessin d’observation complet et de travailler votre dessin de sorte de l’améliorer au fur et à mesure.

Comment progresser en dessin ?
Entraînez-vous à dessiner quand vous le pouvez.

Pour bien progresser en dessin, le temps et la régularité seront vos meilleurs alliés. Dessiner régulièrement permet d’habituer sa main à dessiner et son œil à observer.

Répétez donc l’exercice dès que vous le pouvez.

Et pourquoi ne pas faire un herbier ou encore un bestiaire dans votre région ?

Faire un dessin d’observation

Le dessin d’observation est une pratique demandée aux collégiens. Ces derniers doivent alors suivre des règles bien précises afin de réaliser le dessin dans les règles de l’art. Des règles qui peuvent être appliquées même en dehors des cours au collège.

Dans le cadre des cours scientifiques à l’école, il est d’abord demander que tout dessin scientifique doit être préalablement réalisé au crayon à mine. Le crayon graphite permet de gommer facilement s’il y a des erreurs. De plus, il est assez fin pour dessiner dans les détails (un criterium peut être encore plus pratique).

Il est également important de réaliser un dessin sur une feuille suffisamment grande pour que le dessin soit compréhensible. Détailler le fonctionnement d’un œil sur un post-it n’a jamais été une bonne idée !

Pour que le dessin d’observation soit le plus réussi possible, chaque dessinateur devra également faire attention à respecter les proportions puisque l’illustration doit représenter le réel. Les proportions se travaillent en faisant un quadrillage sur sa feuille. Cela permet alors de mieux se rendre compte des problèmes de proportions que vous pouvez rencontrer.

Pensez à supprimer les ombres de vos dessins scientifiques d’observation. Il s’agit avant tout de faire comprendre le dessin de la manière la plus simple possible.

Pour éviter des traces de gommage trop fréquentes, commencez par dessiner une esquisse de votre objet sans trop appuyer sur le crayon. Vous pourrez ensuite repasser en appuyant un peu plus fort quand vous serez sûr de vous.

Enfin, n’oubliez pas la légende. La légende permet de comprendre le dessin et donne de précieux renseignements pour lire l’illustration. Vous devez alors tracer des flèches. La pointe de la flèche doit bien se trouver au bord de l’élément pointé.

N’oubliez pas également de titrer votre dessin scientifique d’observation.

Quelques inspirations de dessin d’observation

Rien de mieux pour progresser en dessin d’observation que de s’inspirer des grands artistes du domaine.

Léonard de Vinci

Comme évoqué précédemment, Léonard de Vinci est en quelques sortes le père du dessin scientifique. Ses nombreux croquis représentent le corps humain, mais aussi des machines volantes et autres inventions de l’ingénieur. Réalisés à la sanguine ou au graphite, vous pourrez vous inspirer de ces dessins pour commencer des esquisses scientifiques.

Pourquoi ne pas commencer par représenter des muscles ?

Ernst Haeckel

Où trouver l'inspiration en dessin ?
Ces dessins font partie des plus connus de l'illustration naturaliste.

Biologiste et zoologiste allemand, Ernst Haeckel (1834-1919) est l’un des plus grands artistes scientifiques. Connus pour ses illustrations colorées d’animaux marins, il est aussi un grand défenseur de la théorie de l’évolution de Darwin.

On peut également citer la naturaliste Maria Sibylla Merian (1647-1717) ou encore l’ornithologue John James Audubon (1785-1851).

Aujourd’hui encore de nombreux artistes se dédient au dessin naturaliste et scientifique. Vous retrouverez leurs illustrations aisément sur les réseaux sociaux ou sites internet.

Besoin d'un professeur de Dessin ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.