« La vie est trop courte pour [ne pas] apprendre l'allemand. »

Marqué par la récente réforme de l’Éducation Nationale - avec une perte d’heures d’allemand au collège qui s’élève à 17% en moyenne - le manque d'intérêt des Français pour apprendre la langue allemande semble contagieux chez les nouvelles générations.

Pour d’autres, le lien étroit qui existe entre les deux nations européennes - de par leur histoire et leur proximité géographique - est une motivation pour faire perdurer l’apprentissage de la langue et ses enseignants chercheurs.

Très prisé aujourd’hui - compte tenu du faible pourcentage de candidatures pour le nombre de postes disponibles - le métier de professeur d’allemand en école, au secondaire ou à l'université peut être appris directement en France via la formation universitaire publique.

Les filières linguistiques post-bac sont nombreuses et pourtant, seuls les cursus Langues Étrangères Appliquées (LEA) et Langues et Littératures et Civilisations Étrangères et Régionales (LLCER) semblent retenir toute l’attention semestre après semestre.

Le lycéen qui se retrouve confronté au monde des études voit s'ouvrir devant lui de nouvelles perspectives. Le nombre des possibilités a de quoi décontenancer.

Un problème posé est à moitié résolu. Aussi, appliquons-nous à établir sereinement les bases de la question qui se pose à quiconque veut devenir prof d'allemand : Quel diplôme dois-je choisir ?

Le fait est qu'un professeur certifié en langue allemande, tout comme le lauréat de l'agrégation, doit justifier d'un niveau bac+5 pour être reçu au CAPES (ou à son équivalent de l'enseignement privé sous contrat : le CAFEP).

À partir de la maîtrise – appelée de nos jours « M1 », certification ouvrant sur le master tant désiré –, un parcours MEEF (Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) au sein d'une ESPE (École supérieure du professorat et de l'éducation) est plus que conseillé.

Cela laisse le champ libre côté licence, mais, pour avoir une chance d'être admissible au Certificat d'aptitude au professorat du second degré et enseigner les lettres germaniques, mieux vaut tabler sur un diplôme universitaire dédié à la langue allemande…

Dans ce domaine, deux voies se présentent au jeune étudiant : la filière LEA (Langues étrangères appliquées) ou les études de LLCER (Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales) pour les plus littéraires.

Ouvrant plusieurs voies professionnelles pour chacune d’entre elles, quelle est la formation universitaire la plus judicieuse pour devenir professeur d’allemand ?

Voyons ensemble de quoi il en retourne, pour que vous puissiez faire votre choix de manière réfléchie !

 

Les meilleurs professeurs d'Allemand disponibles
Ana
5
5 (5 avis)
Ana
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nora
4,9
4,9 (7 avis)
Nora
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Anabel
5
5 (9 avis)
Anabel
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Klaus
5
5 (7 avis)
Klaus
15€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Professeur
5
5 (5 avis)
Professeur
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Xavier
4,6
4,6 (8 avis)
Xavier
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Kevin
5
5 (4 avis)
Kevin
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Joana
Joana
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ana
5
5 (5 avis)
Ana
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nora
4,9
4,9 (7 avis)
Nora
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Anabel
5
5 (9 avis)
Anabel
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Klaus
5
5 (7 avis)
Klaus
15€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Professeur
5
5 (5 avis)
Professeur
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Xavier
4,6
4,6 (8 avis)
Xavier
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Kevin
5
5 (4 avis)
Kevin
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Joana
Joana
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Quelle formation pour intégrer LEA ou LLCER allemand ?

Cinq ans d'études post-bac sont requises pour devenir professeur ou pour exercer comme traducteur ou interprète linguistique.
Les études de langues ouvrent plusieurs voies professionnelles, dans lesquelles on retrouve l’enseignement, l’interprétariat et la traduction.

Quel est le bon cursus du professeur d'allemand ?

 

Durant les années de lycée, l'université et sa proximité avec le monde du travail semblent encore loin. Néanmoins, vient un jour où l’heure des choix frappe à la boîte aux lettres de l’élève en Terminale avec son lot de questions et d'inquiétudes scolaires.

Les élèves de terminale connaissent tous l'angoisse des vœux à valider pour leur « admission post-bac ».

Concernant notre cher professeur d’allemand en devenir, son rêve en tête, il se doit de faire les bons choix pour éviter de se décourager de donner des cours, voire de se perdre dans un cursus qui ne saurait le mener jusqu’à la salle des professeurs de l'établissement de son choix.

Dans bien des domaines, les années de collège et de lycée conditionnent l'orientation vers tel ou tel établissement d'enseignement supérieur.

Sont en effet pris en compte les résultats obtenus dans les disciplines visées, mais aussi les options choisies au fil des années.

Un élève de première L ne pourra pas bifurquer vers le campus de médecine ou de physique-chimie sans avoir beaucoup de connaissances à rattraper et un bac S à repasser.

En revanche, bonne nouvelle : les filières universitaires de langues étrangères sont accessibles à tous les bacheliers de la filière générale !

S, L ou ES : l'étude d'au moins une langue est présente dans ces trois grandes familles regroupant la plupart des lycéens français.

À la fac, il est même possible de commencer une licence dans une langue que l'on ne connaît absolument pas : c'est généralement le cas des langues dites « rares », comme le chinois, le japonais et le russe.

Dans ces idiomes, de nombreux étudiants sont de simples néophytes, ce qui fait qu'il est jouable de prendre le risque d'études jusque-là inédites.

Cependant, l'allemand est un langage beaucoup plus présent dans les établissements secondaires, et mieux en avoir déjà fait depuis la classe de sixième ou de quatrième, la concurrence en amphi étant plus rude.

Figurez-vous bien que vous devrez passer les examens de vos semestres puis les écrits de vos concours aux côtés de Franco-Allemands bilingues, de germanophones LV1, d'anciens élèves d'une section européenne et de lauréats d'AbiBac (double « RIP » !).

Mais rassurez-vous : même si vous n'avez pas l'Abitur, la motivation est la première clef de la réussite !

La seconde… c'est le travail ! Être bosseur, sérieux et organisé vous aidera à réussir !

Il sait d’ores et déjà que deux formations de l'université publique s’offrent à sa vocation :

  1. La Licence en Langues Étrangères Appliquées (LEA)
  2. Ou la Licence Langue, Littérature, Civilisation Étrangère et Régionale (LLCER).

De nature précautionneuse, il sait d’avance qu’un barrage à l'entrée peut exister et qu’il pourrait contrecarrer ses plans d’enseignement dans le public ou le privé.

Concernant la LEA, le seul titre du baccalauréat généraliste, technologique ou professionnel - encore faut-il le réussir comme 88,5% des candidats en 2016 - suffit à l’admission dans cette filière. Autrement, en réussissant une Validation des Acquis de l’Expérience ou études personnelles (VAE), notre élève ambitieux peut y prétendre.

Loin d'être déterminante pour l’admission ou la réussite dans cette licence pluridisciplinaire - bien que 80% des étudiants en LEA soient titulaires d’un bac Littéraire (L) ou d’un bac Économique et Social (ES) - la spécialité d'étude au lycée est surtout un avantage pour les élèves ayant obtenu plus de cours linguistiques.

Par ailleurs, des passerelles sont établies pour les étudiants titulaires d’un BTS ou DUT spécifique directement en deuxième année de licence LEA.

Concernant la LLCER, les conditions d'accès sont les mêmes en sachant que l'entrée par passerelle en deuxième ou troisième année de licence est accessible - suivant les universités - aux étudiants qui ont validé une L1 ou L2 de licence d'allemand et à ceux qui viennent de formations similaires comme la classe préparatoire, licence LEA, l’IUT... Moyennant un dépôt de dossier.

Vous cherchez des cours d allemand en ligne ?

Présentation de la licence LEA anglais/allemand

En plus des compétences linguistiques, un goût prononcé pour l’économie et la communication est indispensable.
Grâce à sa pluridisciplinarité licence LEA peut-être considérée comme la meilleure voie pour se préparer à l'entrée à l'IUFM en tant que futurs professeurs des écoles.

Plébiscitée par tous les nouveaux entrants Post-Bac en université - c’est l'une des filières les plus demandées à l'université - la licence LEA associe la linguistique à l'économie sans véritable distinction pédagogique.

Passionnés par les langues, de culture allemande et fans de “Friends” ou “Derrick” (oui, il en reste encore de moins de 90 ans) et d’économie : une place d’amphi ou de TD vous attend !

La spécificité de la mention Langues étrangères appliquées est d'être multilingue.

En effet, les cours d'allemand dispensés sont nécessairement bilingues, et en réalité trilingues – puisque l'on suppose la maîtrise du français comme langue maternelle (ou FLE pour les étrangers).

Les licences LEA, nées en 1972 à Nanterre, sont fort nombreuses en France. Elles quadrillent l'Hexagone : tout un chacun peut en trouver une dans sa région d'origine.

En fonction des langues qu'il souhaite approfondir, le jeune homme ou la jeune fille devra choisir telle ou telle université.

Les associations les plus courantes sont anglais-espagnol (surtout dans le Midi, en raison de la proximité des Pyrénées) et, ce qui nous intéresse ici, anglais-allemand.

Nous pourrions aussi dire : allemand-anglais. Oui, car il s'agit de combiner une langue déjà couramment parlée (ou presque) avec un dialecte que l'on débute ou que l'on ne parle que peu.

Si vous n'avez quasiment pas fait d'allemand, vous serez obligé de choisir la langue de Shakespeare pour majeure.

Sachez qu'il est impératif de détenir un bac L, S ou ES pour s'inscrire en LEA.

Sur dossier, le corps enseignant veillera aux notes obtenues en langues et fera attention aux éventuels certificats validés.

Le Goethe-Institut propose en effet des justificatifs de niveau pour les adolescents, dès l'âge de 12 ans !

Les licences LEA sont résolument tournées vers l'international et l'économie globalisée.

Les compétences linguistiques y sont appliquées, c'est-à-dire qu'elles sont orientées vers le business, les relations internationales et l'analyse de documents professionnels et techniques.

On y trouve des modules de traduction spécialisée, d'industrie des langues, de droit

Au programme, entre deux repas du CROUS, l’élève se verra suivre des enseignements de :

  • 2 langues vivantes et civilisations étrangères au choix, qui représentent environ deux tiers de l’emploi du temps : dans notre cas l’anglais et l’allemand,
  • Des cours liés à l’entreprise : avec des matières d'application économique comme le droit, l’économie, les statistiques et la gestion qui représentent 1/3 de la formation restante.

Ainsi, en fin de cursus, l'étudiant sera apte à comprendre, rédiger des synthèses et traduire oralement et à l'écrit des textes d’accords commerciaux ou des documents techniques et économiques.

Une fois sa licence LEA anglais/allemand en main, formé au monde du commerce et des affaires, du tourisme ou à la traduction spécialisée (juridique et financière), il pourra soit poursuivre vers un master LEA ou une autre filière, soit tenter d'intégrer une entreprise à vocation internationale.

Pour vous améliorez, prenez des cours d'allemand paris.

Les meilleurs professeurs d'Allemand disponibles
Ana
5
5 (5 avis)
Ana
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nora
4,9
4,9 (7 avis)
Nora
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Anabel
5
5 (9 avis)
Anabel
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Klaus
5
5 (7 avis)
Klaus
15€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Professeur
5
5 (5 avis)
Professeur
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Xavier
4,6
4,6 (8 avis)
Xavier
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Kevin
5
5 (4 avis)
Kevin
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Joana
Joana
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ana
5
5 (5 avis)
Ana
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Nora
4,9
4,9 (7 avis)
Nora
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Anabel
5
5 (9 avis)
Anabel
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Klaus
5
5 (7 avis)
Klaus
15€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Professeur
5
5 (5 avis)
Professeur
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Xavier
4,6
4,6 (8 avis)
Xavier
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Kevin
5
5 (4 avis)
Kevin
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Joana
Joana
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Présentation licence LLCER allemand

Dans les métiers du marketing et du commerce on recherche des diplômés de LEA essentiellement pour intégrer l'activité d’import-export des entreprises.
En Licence Langues Étrangères Appliquées (LEA), une 3ème langue est parfois demandée pour intégrer la filière., même au niveau débutant.

Brute, sans l’ombre d’un sous-titre, la licence LLCER se veut être une voie littéraire d'insertion entièrement vouée à l’usage et la pratique d’une seule langue vivante étrangère. Ici, la langue de germanique donc.

Compte tenu de son programme axé littérature et linguistique - avec des cours de grammaire, la lecture de nombreux romans, des études de l’histoire antique et contemporaine de la langue et un focus sur la traduction de textes littéraires modernes et classiques - il n’est pas anodin que cette filière soit comparée aux études de Lettres, mais dans une langue étrangère.

Totalement en V.O. (version originale) - comprenez uniquement dans la langue de Goethe - les cours de  compréhension, linguistique, phonétique, ­littérature, civilisation… - ont pour optique de former des experts en analyse et interprétation de textes, en traduction de documents issus de la littérature, en rédaction de dissertations sur la civilisation allemande ou autrichienne à travers l’histoire.

Armé de connaissances très poussées en langue et culture allemande, une fois sa licence obtenue, l'étudiant a la possibilité de poursuivre son cursus germanophile vers les débouchés liés aux métiers de l’enseignement, avec le Master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) avant, pourquoi pas, de préparer le concours du CAPES.

Saviez-vous d'ailleurs qu'il était possible de devenir prof d'allemand sans CAPES ?

Quelle licence allemande a le meilleur programme ERASMUS ?

La grande différence entre le cursus LEA et LLCE réside dans son contenu pédagogique.
Passionnés par les langues, de nombreux étudiants peinent à choisir entre un cursus LLCE et un cursus LEA.

Permettant chaque année d’offrir à plus de 35 000 étudiants de se rendre dans une université située dans une autre nation européenne, parfois avec l’aide d’une bourse, Erasmus est un programme incontournable du séjour linguistique.

 

Pour doper son vocabulaire, son aisance à l'oral, sa grammaire et sa prononciation, rien de mieux qu'une immersion en pays germain !

Si les passionnés iront jusqu'à apprendre à écrire en caractères gothiques, il est déjà bien de commencer par un séjour linguistique en Allemagne ou en Autriche.

Les territoires de l'ancien Saint-Empire romain germanique ont beaucoup de secrets à vous livrer, tandis que la culture et la civilisation de nos voisins d'Outre-Rhin diffèrent de ce que nous connaissons.

Dans ce contexte, effectuer un semestre voire une ou plusieurs années universitaires complètes à l'étranger est une excellente initiative.

Les programmes d'échanges, les aides versées sous forme de bourses, sont rendus possibles dans le cadre de l'Union européenne et d'un système universitaire continental fondé sur les crédits ECTS. N'hésitez pas à prendre un cours d'allemand intensif paris pour être à jour.

Ce poète et homme de lettres talentueux a donné son nom au fameux Goethe-Institut qui pourvoie au rayonnement de la culture teutonne aux quatre coins du monde.
Johann Wolfgang von Goethe (1781-1858) | Précurseur du romantisme gothique, il est considéré comme le père unificateur de la langue allemande classique | source : commons.wikimedia.org

Le programme Erasmus est la préparation rêvée pour devenir professeur d'allemand.

Il est possible en LEA aussi bien qu'en LLCER. Dans ce dernier cas, il s'agira généralement de côtoyer de futurs spécialistes des lettres allemandes !

C'est une formation difficile (d'autant que les universités allemandes ont la réputation d'avoir un niveau plus élevé que chez nous), mais éminemment fructueuse !

Le choix du campus d'accueil est large : il faut simplement que le dossier présenté soit accepté.

Petit hic pour les LEA : le stage obligatoire en entreprise, qui vous bloquera beaucoup de temps !

Vous cherchez un cours d'allemand en ligne ?

Pour les professeurs d’allemand en herbe, qui s’identifient encore à Xavier alias Romain Duris dans l’Auberge Espagnole et qui échangeraient bien leur place sur le banc de la faculté de France et de Navarre à celle d’une chaise d’une université étrangère, quelle est la licence la plus adéquate ?

A la différence de sa cousine éloignée, la filière LLCER, centrée sur l'enseignement littéraire, se refuse à tout stage obligatoire en entreprise.

En revanche, les étudiants de cette licence axée sur une langue vivante, dans notre cas particulier la langue de Goethe, ont la possibilité d’effectuer un ou deux semestres dans un pays étranger, de préférence dans une nation où la langue des locuteurs natifs est celle étudiée en cours : l’allemand.

Ainsi, notre élève pourra se rendre en Autriche ou en Allemagne, dans le cadre du programme Erasmus, sans que ce séjour en immersion ne nuise à son parcours universitaire, bien au contraire.

Fonctionnant selon un système de partenariat établi entre les universités de l’union européenne, le droit à un échange Erasmus est soumis aux résultats scolaires de l’élève, son assiduité et sa motivation.

Évidemment, participer au programme Erasmus dans le cadre d’une licence LEA est possible - notamment au semestre 5 de la L3 pour la plupart des universités de France après étude du dossier et des notes de l’élève obtenues en L1 et L2 - mais il doit être effectué sans compromettre le stage OBLIGATOIRE en entreprise de deux ou quatre mois au semestre 6 (à moins d'être lui aussi réalisé à l'étranger).

Découvrez également comment devenir prof d'allemand avec internet...

Avantages et inconvénients des 2 licences pour devenir prof d'allemand

Vous l’aurez compris, dans la bataille que se mènent les deux licences pour répondre à notre problématique... La Licence LLCER l’emporte haut la main pour devenir professeur d’allemand en école, au secondaire ou à l'université !

En effet, comme on l’a vu précédemment dans l’article (oui, jeune presse, il fallait tout lire !) la licence LEA s’adresse particulièrement au monde de l’entreprise et n’est aucunement littéraire.

L’orientation des options de la licence LEA : avec la concentration sur l’apprentissage de deux langues dans un contexte professionnel essentiellement. Notamment avec un programme comprenant des matières comme l’économie, gestion, droit, commerce, tourisme, traduction, informatique…

Les débouchés tendent plus vers les métiers du tourisme, du commerce international ou de la traduction que vers une fonction liée de près ou de loin à l’enseignement.

La mention LEA, que nous avons déjà largement décrite, est une voie royale pour faire carrière dans l'import-export, le marketing, le management, le commerce mondial, les compagnies aériennes, la restauration et l'hôtellerie.

Pour cette même raison, elle n'est pas spécialement vouée à destiner ses linguistes aux métiers du professorat.

Cependant, du moment que vous maîtrisez parfaitement l'allemand, vous ne perdrez rien à vous présenter au CAPES une fois le cap du M2 passé, par exemple en parallèle de candidatures à droite et à gauche à des offres d'emploi conventionnelles.

 La Licence LEA (Langues Étrangères Appliquées) est une ... Niveau débutant : Allemand, Arabe, Italien, Japonais, Portugais et Russe.
Rajoutez la langue allemande à votre arc !

Cela serait également possible pour tout diplômé d'un cursus franco-allemand.

L'esprit plus libre grâce à ces multiples possibles, vous ressentirez probablement moins que les autres le stress inhérent aux épreuves, sachant que vous avez un parachute derrière vous.

On pourrait même pousser plus loin : avec l'étude de deux langues, la filière LEA pourrait vous inviter à une double inscription – avec le CAPES d'anglais en plus.

Mais ce n'est que théorique, car l'on excelle presque toujours dans un idiome plus que dans l'autre !

Jusqu'à présent, nous n'avons somme toute que peu parlé du parcours LLCER, le plus universellement choisi par les futurs enseignants.

C'est l'autoroute de l'enseignement de l'allemand, mais le revers de médaille est la difficulté de se reconvertir en cas d'échecs répétés au CAPES.

On pourra chercher des postes où un germanophone est requis, mais l'on n'aura pas assimilé les connaissances de nombreux domaines de l'univers professionnel : marchéage, communication, diplomatie, gestion, ingéniorat…

Il faut donc être sûr de sa vocation et de son niveau, puis persévérer un max, même si demeurera la perspective de l'interprétariat ou de la traduction, où les places sont souvent chères.

Dans le cadre de l'Union européenne, il existe des bourses Erasmus et des programmes d'échanges universitaires ainsi que de mobilité étudiante.
Campus de Vienne | Pourquoi n'effectueriez-vous pas un semestre ou une année universitaire en Autriche ou ailleurs ? | source : visualhunt.com

 

Quant à elle, la formation Langue Littérature et Civilisations Etrangères (LLCE) se concentre essentiellement sur une langue vivante, dans notre exemple l’allemand.

Calibrée pour mener vers un master qui rapproche notre étudiant vers les fonctions de l’enseignement, cette licence est constituée d’un programme plus théorique et littéraire que pratique.

Autrement dit, il ne sera pas ici question de cours allemand ayant vocation à améliorer la pédagogie de l’élève en vue de poursuivre dans le professorat...

Il faut choisir entre LEA et LLCER en fonction de ses appétences et qualités propres : l'entreprise tournée vers l'international d'un côté, la littérature pure de l'autre.

Mais outre l'enseignement public et le sous contrat, sachez qu'il existe des chemins de traverse pour prodiguer des enseignements en langue vivante.

Ce sont principalement :

  • les cours particuliers à domicile, où il faudra justifier d'un excellent niveau d'allemand et de hautes qualités pédagogiques pour trouver et fidéliser des clients ;
  • les remplacements pour le compte de l'Éducation nationale, passant parfois par Pôle Emploi, où une licence universitaire dans la matière à enseigner suffit ;
  • les écoles privées hors contrat peuvent elles aussi recruter avec un simple bac+3, à l'issue d'un entretien d'embauche en bonne et due forme, mais force est de constater que la demande en allemand n'y est pas des plus élevées !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.