Le niveau de dérivation du français par rapport au latin est de 44 %.

C'est un chiffre qui semble important en comparaison par exemple à l'italien (12 %). C'est à se demander si nous avons hérité de beaucoup de termes latins. En effet, le français par l'histoire de France, a subi de nombreuses influences : langue germanique par le franc au nord, langue arabe et espagnole par le sud. Le gaulois ressemblait a priori davantage à une langue celtique qu'à une langue latine.

Mais la Gaule a également subi l'extension de l'empire romain et c'est pour cette raison que nous trouvons de nombreux mots latins dans notre langue encore aujourd'hui.

Et si la grammaire latine diffère de la grammaire française, il existe en revanche pléthore de citations latines que nous avons simplement traduit en français ou que l'on utilise encore comme telles.

  • Combien connaissez-vous de termes latins utilisés en français ?
  • Saviez-vous par exemple que quiproquo, libido et in vitro sont des expressions latines ?

Voici une liste non exhaustive des termes romains les plus couramment utilisés en français.

Pourquoi des mots latins font ils partie de la langue française ?

Comprendre notre belle langue de Molière passe obligatoirement par un peu d’histoire. En effet, le français n’est qu’un descendant de la langue latine, comme beaucoup d’autres langues par exemple l’italien ou l’espagnol. C’est d’ailleurs pour cette raison que les langues se ressemblent et que beaucoup de mots paraissent semblables : ils ont la même racine latine.

Alors d’où vient le latin et pourquoi est-il encore présent de nos jours ?

Pourquoi connaître le latin ?
De nombreuses langues ont pour origine le latin.

L’histoire de la langue latine

La langue latine vient directement de l’Empire romain. Alors que la France est habitée par des Gaulois, le grand Empire romain gagne peu à peu du territoire jusqu’à s’imposer en Gaule et imposer toute sa culture, y compris sa langue latine.

Le latin est apparu aux environs de -700 puisque la première trace écrite de latin est la fibule de Préneste, découverte à Rome au 7ème siècle av. J-C. La langue latine a ensuite connu plusieurs phases d’évolution. En effet, les langues évoluent en même temps que ses locuteurs.

L'âge d'or du latin classique se situe alors de -100 à 14 après J-C. Le latin évoluera ensuite lors des périodes du Moyen-Âge, juqu’à nos jours.

Le latin classique est la langue utilisée par les élites de l’Empire romain. Il est alors une langue de l’art mais surtout de la politique et de la religion. Le latin est ainsi parlé dans de nombreuses civilisations. Les plus grands auteurs de l’Antiquité diffusent leurs idées en latin, tout comme les mathématiciens et scientifiques ont pu le faire en grec. Phèdre, Cicéron, Sénèque, Pline l'Ancien, tous ces savants laissent leur trace en latin. Un peu plus tard, Descartes ou encore Newton continueront d’écrire en latin.

Le latin classique côtoie alors le latin vulgaire, celui parlé par les colons Romains qui se mélangent peu à peu aux civilisations barbares qu’ils conquièrent ; de nouveaux dialectes naissent alors.

Le latin se diffusa jusqu’au Moyen-Orient, en Espagne ou encore aux Balkans. Les langues germaniques et slaves connaissent aujourd’hui aussi des mots de base latine.

La langue latine ne meurt pas complètement avec la disparition de l’Empire romain. Les civilisations continuent de l’utiliser comme un langage universel qui unit les différent peuples.

Le latin est-il une langue vraiment morte ?

Le latin est bien une langue morte puisque plus personne ne parle le latin en tant que langue maternelle. De plus, le latin, bien qu’encore étudié à l’école, est principalement utilisé à l’écrit. Les cours de latin au collège sont axés vers les traductions de textes anciens et non sur l’expression orale. Des lectures sont proposées afin de découvrir la prononciation mais l’apprentissage se fait essentiellement à l’écrit.

Comment apprend-on le latin ?
Envie de traduire de vieux textes latins ?

Le latin a été officiellement remplacé par le vieux français en 1539 avec le roi François 1er. Cela signifiait que tous les papiers officiels devaient être écrits en vieux français, et non plus en latin comme se fut le cas avant.

Mais cela ne veut pas dire pour autant que la langue latine ne circule plus. L’Église sera notamment un relais important pour le latin. Les textes sacrés sont encore en latin et les messes se déroulent également dans cette langue.

Encore aujourd’hui, il arrive que des messes soient célébrés en latin. Un attachement de l’Église à la langue latine qui perdure.

La disparition du latin s’est donc faite peu à peu. Dès lors que l’Empire romain s’effondre en 476, le latin perd son caractère autoritaire. Les contemporains ne sont plus obligés de parler latin.

Peu à peu, seuls les hommes d’Église sont capables de parler et comprendre le latin. Sa disparition se fera alors peu à peu. Seuls les textes perdurent, comme souvenir d’une langue qui a longtemps fait le pont entre les peuples.

Malgré tout, un grand nombre de mots latins et d’expressions restent dans notre vocabulaire de tous les jours de la langue française. Et le français n’est pas la seule langue a bénéficier de cet héritage. 56 % des mots anglais sont composés à partir du latin.

Peut-on alors encore espérer se comprendre grâce au latin ?

Découvrez tous les mots latins de notre propre langue !

Les mots latins qu'on emploie tous les jours (ou presque)

La langue française a hérité de nombreux mots des langues anciennes et surtout de la langue latine dont elle est dérivée. Ainsi, même si le college latin est une langue morte, dans le sens où on ne la parle plus dans un pays donné, il continue de vivre à travers les langues vivantes actuelles et notamment notre français.

Peut-être allez-vous découvrir des mots que vous ne pensiez pas pouvoir trouver dans un texte latin !

Les latinistes de longue date auront déjà remarqué la présence d'un mot latin par ci par là quand on parle. Car l'apprentissage du latin est plus amusant si on s'attache à retrouver les ressemblances et les héritages dans notre propre langue.

Quelles citations latines utilise-t-on en français ?
Lors d'un interrogatoire, mieux vaut ne pas perdre son latin !
  • Agenda : dérivé du verbe latin agere qui signifie agir, l'agenda était le registre des offices du jour au Moyen-Âge,
  • Alibi : en latin, cela signifie ailleurs. Aujourd'hui, quand on demande l'alibi de quelqu'un, on lui demande de prouver qu'il était ailleurs,
  • Alter ego : littéralement "autre moi". Un alter ego en français est une personne de confiance,
  • Bis : une seconde fois,
  • Bravo : applaudissement, quelque chose de bon,
  • Curriculum vitae : le CV est un résumé de l'expérience professionnelle d'un candidat pourbun recrutement. Curriculum vitea signifie "le cours de la vie",
  • Consensus: le consensus est une sorte de compromis entre deux personnes, ou groupes, qui ne sont pas du même avis. Le consensus est alors un accord accepté par les deux parties.
  • Cubitus : se dit d'un des os du bras. Il a longtemps été le nom d'un personnage sous forme de chien en BD. D'un point de vue médical, l'os s'appelle « ulna »,
  • Cursus : signifie "course". Aujourd'hui désigne le parcours d'un étudiant comme le cursus universitaire,
  • Delirium tremens : état grave d'une personne en sevrage alcoolique. Signifie : délire trémulant,
  • Et caetera ou etc : et tout le reste,
  • Ex aequo : à égalité (beaucoup utilisé dans le sport),
  • Fac simile : en latin, cela signifie "fais une chose semblable". En français, c'est devenu fax par emprunt à la langue anglaise ou télécopie en vrai français,
  • Forum : au temps des Romains, le forum était la place publique, en plein coeur de la ville. Elle servait de place de réunion des citoyens afin de discuter de politique, d'événements, etc. Aujourd'hui, un forum peut être un rassemblent type "conférence" ou bien un site internet sur lequel les internautes peuvent échanger,
  • Gratis : utilisé plutôt dans la langue familière, quelques chose de gratis est quelque chose de gratuit ! En latin, cela signifie gracieusement, par complaisance,
  • Grosso modo : à peu près, sans donner le détail,
  • Hallux valgus : phénomène de déformation de l'os du gros orteil qui dérive vers les autres oretills provoquant une douleur et une déformation du pied. Plus communément appelé « oignon »,
  • Humérus : l'un des os du bras,
  • Incognito : sans se faire connaître. Passer incognito, à savoir pour apprendre à parler latin,
  • Infra : signifie "au-dessous de". Utilisé dans un texte, ce terme renvoie à un passage ultérieur « cf. infra ». Ce petit mot est aussi un préfixe qui signifie "inférieur" comme dans "infraclinique" ou encore "infrarouge",
  • Intra muros : intérieur d'une ville,
  • Interim : quelque chose de temporaire, provisoire,
  • In utero : littéralement "dans l’utérus". L'expression est connue dans le cadre de la mort prématurée d’un enfant dans le ventre de sa mère,
  • Lapsus : erreur involontaire avec un sens caché. Il existe également les termes « calami » quand on se trompe à l'écrit, ou encore « linguae » quand la langue a fourché.
  • Libido : popularisé par le psychologue Freud au début du 20ème siècle, le mot libido signifie désir, envie. Il est passé aujourd'hui dans le langage courant comme un terme de psychanalyse évoquant la pulsion sexuelle,
  • Maximum : le terme latin signifie le plus grand. Il s'oppose à un autre mot d'origine latine : minimum. Selon vous dit-on "réduire au maximum" ou "réduire au minimum" ? On peut dire les deux mais l'accent est mis dans le premier cas sur l'action de réduire et dans le deuxième cas sur le résultat,
  • Média : le terme media signifie "moyen". Il est communément employé en français pour désigner tous les moyens de diffusion d'informations comme les journaux, les émissions de télé, de radio, etc,
Quels sont les mots latins en français ?
Saviez-vous que tous ces mots venaient du latin ?
  • Nec plus ultra : le mieux,
  • Opus : œuvre ou ouvrage. On utilise ce terme lors de la sortie d'un album musical. Le pluriel de Opus est Opera, qui a également un sens dans le monde musical,
  • Placebo: signifie « je plairai ». Le placebo désigne aujourd'hui un médicament sans actif qui est donné à un patient qui ne sait pas que le médicament est "nul". Pourtant l'effet peut aussi bien marcher sur le patient grâce au mental,
  • Processus : une marche en avant. Les étapes par laquelle on passe pour arriver à un but,
  • Quidam : personne dont on ne connaît pas le nom,
  • Quiproquo : en latin, c'était une expression quid pro quod signifiant "prendre une chose pour une autre". A l'origine, c'était un terme utilisé en pharmacie quand on substituait une substance à une autre,
  • Ratio : le ration désigne le rapport qui existe entre deux grandeurs.
  • Récépissé : on a gardé la même signification mais à l'époque romaine, c'était une formule qu'on écrivait sur les reçus : cognosco me recepisse, « je reconnais avoir reçu »,
  • Recto : en opposition à verso, lui aussi terme latin, c'est la première page d'une feuille. C'est l'abréviation de folio recto. Rectus signifie droit,
  • Sébum : sécrétion responsable de la « peau grasse » quand il y en a trop,
  • Sine qua non : absolument nécessaire. Une condition sine qua non,
  • Sinus : terme scientifique qui désigne une cavité naturelle, et plus communément les narines. On peut alors parler de sinusite lorsqu'on a un gros rhume.
  • Spécimen : échantillon,
  • Stimulus : signifie "aiguillon". Objet ou élément qui déclenche une réaction physique ou émotionnelle, on parle de stimuli,
  • Summum. le sommet. À la fin du XIXe siècle, le mot summum devient au sens figuré l'« apogée » de quelque chose de positif ou négatif,
  • Ultimatum : au XVème siècle, l'expression ultimatum consilium était utilisée pour définir la dernière décision. Aujourd'hui, c'est une exigence à satisfaire dans un délai imparti,
  • Veto : je m'oppose,
  • Via : par la route de,
  • Vice versa : inversement.
  • Virus : maladie dangereuse pour l'homme qui se transmet entre individus. Se dit aussi pour des  logiciels malveillants pour leurs ordinateurs,
  • Visa : littéralement "choses vues". Un visa était apposé chez les Romains sur des actes vérifiés. Aujourd'hui, c'est un précieux sésame pour entrer dans un pays donné,
  • Vidéo : littéralement "je vois". Voir une vidéo revient à dire deux fois la même chose finalement ! Nous avons uniquement ajouté un accent en français qui n'existait pas à l'origine,
  • Versus : littéralement "en direction de". Sert également à exprimer l'opposition de deux personnes lors d'un combat « vs. ».

Les mots latins utilisés à l'écrit

Le Pape utilise encore des phrases latines pour s'adresser au peuple.
Parler latin est possible uniquement au Vatican de nos jours.

Pour écrire latin, le vocabulaire latin était très riche et on retrouve cette richesse en français. De nombreux termes sont employés, notamment à l'écrit dans des essais, des articles de journaux, des textes de lois... Ce sont devenus des mots français à part entière.

Mais que signifient-ils ?

En voici un panel pour briller en cours latin :

  • A contrario : inversement, au contraire,
  • A fortiori : à plus forte raison, d'autant plus,
  • A minima : au minimum, le plus petit,
  • Alinea : aller à la ligne suivante,
  • A posteriori : après coup ou en partant des données de l'expérience,
  • A priori : de prime abord ou d'après les données antérieures de l'expérience,
  • Ad hoc : chose adaptée à un usage donné ou personne qualifiée dans un domaine donné,
  • De facto : de fait,
  • Dixit : il a dit,
  • Erratum : littéralement erreur. Apposé devant un texte corrigé,
  • Ex nihilo : à partir de rien,
  • In fine : en fin de compte,
  • Incipit : signifie il commence. En cours de français, un incipit désigne les premières notes d’une oeuvre musicale ou le début d’un texte religieux ou d’un livre,
  • Ipso facto : par le fait même,
  • Stricto sensu : au sens strict,
  • Urbi et orbi : littéralement "à la ville de Rome et dans le monde entier". L'expression est utilisée par le Pape mais peut également se retrouver dans un texte et signifier partout.

Vous cherchez des cours de latin débutant ?

Les mots latins et leurs abréviations qu'on utilise dans un mémoire ou une thèse

Sous l'empire romain, quels étaient les mots latins les plus courants ?
Le vocabulaire français est issu en partie de la langue romaine.

Nul besoin d'être en lettres classiques, en lettres modernes ou expert en civilisation romaine pour parler latin et utiliser des termes latins dans son mémoire ou sa thèse.

Tout étudiant devant rédiger un mémoire à la fin de ses études sera confronté à des abréviations latines notamment pour les notes de bas de page, pour la citation d'auteur ou tout simplement pour donner un exemple.

Voici le lexique latin dont vous aurez besoin :

  • AA.VV : abréviation de auctores varii en latin qui signifie auteurs divers. A utiliser quand on ne veut pas citer tous les auteurs d'une oeuvre collective dans une citation. S'il y a un auteur principal, citez celui-ci et ajoutez "et coll." (et collaborateurs) ou "et al." (et d'autres),
  • Cf. : abréviation de confer qui signifie se référer à,
  • E.g. : abréviation de l'expression latine exempli gratia, qui signifie littéralement "par la grâce de l'exemple". Plutôt utilisé par les anglophones, on lui préférera "par exemple" en français,
  • Ibid. : abréviation de ibidem, parfois même abrégé ib., cette expression signifie littéralement au même endroit. On l'utilise dans un mémoire seulement dans le cas où deux références d'un même ouvrage se suivent,
  • Idem : la même chose, le même,
  • I.e : abréviation de id est utilisé pour remplacer c'est-à-dire,
  • Loc. cit. : abréviation de loco citato, cela signifie à l'endroit cité. L'expression est utilisée pour renvoyer à la même page d'un document cité dans une note antérieure à la note précédente,
  • Nota bene : aussi abrégé N.B, cette expression signifie "bien noter que",
  • Op. cit. : abréviation de la locution latine opere citato ou opus citato qui signifie dans la source citée. Ce terme est utilisé pour renvoyer à un ouvrage déjà cité plus haut,
  • Sic : mot latin signifiant "ainsi". Il est utilisé pour les citations et veut dire comme mentionné textuellement dans le texte source.

Pourquoi ne pas prendre des cours de latin ?

D'autres expressions latines usuelles

Comment trouver la racine latine d'un mot ?
En médecine, trouver un nom latin est courant.

Rassurez-vous, nul besoin d'un dictionnaire latin français, de retenir les lettres latines ou d'apprendre le latin pour comprendre les expressions latines usuelles de la langue de Molière. Vous avez pu constater que notre lexique français est rempli de noms latins et autres expressions, parfois même sans que l'on sache vraiment que c'est du latin.

Le latin est très utilisé également en médecine, en musique (et de nombreux mots sont empruntés à l'italien encore plus proche du latin que le français) ou encore en botanique. Voici d'autres termes, peut-être moins usités mais bons à connaître pour sa culture générale :

  • Ad libitum : terme utilisé en musique pour dire au choix,
  • Ad litteram : terme latin pour dire littéralement,
  • Ad vitam aeternam : à vie, pour toujours, à jamais,
  • A parte : parler en secret, en intimité,
  • Carpe diem : littéralement cueille le jour, on peut aussi le traduire par "profite du jour présent sans penser à demain",
  • De visu : littéralement "après avoir vu", on l'utilise en français quand on voit quelqu'un ou quelque chose,
  • Ex abrupto : littéralement en latin sans préparation,
  • Fac simile : reproduit de manière identique,
  • Habemus papam : expression que l'on entend rarement, seulement quand un nouveau pape est choisi. Littéralement, "nous avons un pape",
  • In extremis : en français, cela signifie de justesse,
  • In situ : dans son milieu naturel, c'est une expression utilisée principalement en médecine. C'est le contraire de in vitro,
  • In vitro : pour dire en laboratoire (littéralement dans le verre). Une fécondation in vitro (en éprouvette),
  • Manu militari : avec l'intervention de l'armée,
  • Mea culpa : c’est ma faute. « Faire son mea culpa » revient à reconnaître que l’on a eu tort.
  • Modus operandi : méthodologie, manière de faire,
  • Numerus clausus : signifie "nombre fermé". Le numerus clausus est instauré dans certaines branches universitaires en première année, afin de limiter le nombre d'étudiants,
  • Post mortem : signifie "après la mort". L'opposé se dit "ante mortem",
  • Prorata temporis : signifie "à proportion du temps passé". On l'utilise aujourd'hui sans citer le terme "temporis". L’expression « au prorata » s'emploie alors toute seule pour parler  d'une proportion,
  • Res publica : littéralement la chose publique. Cela a également donné lieu à la république en français,
  • Requiem : prière pour les morts,
  • Statu quo : état actuel des choses. On utilise aussi statu quo pour signifier que rien n'a bougé,
  • Terra incognita : signifie "terre inconnue". Le terme désigne des lieux qui n'ont pas encore été découverts,
  • Vade mecum : signifie "viens avec moi". Dans la langue française, le terme vade-mecum désigne un livre que l’on peut avoir toujours sur soi comme par exemple un dictionnaire.
Qui parle latin de nos jours ?
Nous savons tous finalement parler un peu latin.

Quelques expressions célèbres de la langue latine

Certaines expressions latines célèbres sont utilisées dans la vie de tous  les jours afin de représenter une idée. Voici des exemples :

  • Veni, Vidi, Vici :  Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu (citation prononcée par Jules César en 47 av. J-C),
  • Cogito ergo sum : Je pense donc je suis (citation est tirée du Discours de la méthode de René Descartes en 1637),
  • Fluctuat nec mergitur : Elle tangue mais ne sombre pas (Devise officielle de la ville de Paris depuis 1853).

 

 

 

Besoin d'un professeur de Latin ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.