"Ne t'inquiètes pas si tu as des difficultés en maths, je peux t'assurer que les miennes sont bien plus importantes !" Albert Einstein

Les parents veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants. Surtout lorsque l’on parle de cursus scolaire et d’études.

C’est ainsi que certains tentent d’apprendre une langue étrangère ou les mathématiques à leurs enfants, très tôt et à domicile.

Est-ce efficace ?

Tout à fait, encore faut-il savoir comment transmettre correctement ses connaissances en calcul mental, équation, algèbre (multiplication, poser une division, soustraction…), géométrie (triangle, rectangle, carré, cercle circoncit, droite parallèle…) et autres nombre décimaux !

Cela peut tout à fait se faire via des jeux éducatifs en ligne ou à la maison ! Mais comment faire lorsque son enfant a des difficultés ? Quelle méthode ludique adopter pour rendre l'apprentissage plus simple ? Les garçons sont-ils naturellement plus doués pour les matières scientifiques que les filles ?

Les meilleurs professeurs de Maths disponibles
Ludivine
4,9
4,9 (10 avis)
Ludivine
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Vincent
5
5 (6 avis)
Vincent
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rebecca
4,9
4,9 (12 avis)
Rebecca
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Daniel
4,9
4,9 (25 avis)
Daniel
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Virginie
4,8
4,8 (6 avis)
Virginie
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Giuseppe enrico
4,7
4,7 (6 avis)
Giuseppe enrico
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Azza
5
5 (4 avis)
Azza
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Steven
4,8
4,8 (4 avis)
Steven
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ludivine
4,9
4,9 (10 avis)
Ludivine
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Vincent
5
5 (6 avis)
Vincent
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rebecca
4,9
4,9 (12 avis)
Rebecca
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Daniel
4,9
4,9 (25 avis)
Daniel
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Virginie
4,8
4,8 (6 avis)
Virginie
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Giuseppe enrico
4,7
4,7 (6 avis)
Giuseppe enrico
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Azza
5
5 (4 avis)
Azza
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Steven
4,8
4,8 (4 avis)
Steven
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Tous les enfants sont capables d’apprendre les maths

Les linguistes estiment qu’il est recommandé aux parents d’apprendre aux enfants une langue étrangère dès leur plus jeune âge. De façon à ce qu’elle devienne une langue maternelle en fait.

Comment progresser en maths ?
Les jeux éducatifs, jeux de société et autres jeux de mémoire sont parfaits pour étudier les maths dès le plus jeune âge.

Et pour les maths ?

Disons que les professeurs de mathématiques disent sensiblement la même chose. Une étude menée par le professeur Michele Mazzocco de l’Université du Minnesota (USA) estime que les enfants qui ne sont pas encore en âge d’aller à l’école peuvent déjà acquérir des notions de mathématiques.

Comme la géométrie et la symétrie par exemple.

Mais les propres blocages des parents peuvent empêcher l’enfant de réaliser ces progrès.

Même avant que l’enfant entre à l’école primaire, au CP, il est particulièrement intéressant d’utiliser des jeux interactifs pour aider les enfants à progresser en maths : jeux éducatifs, jeux de mémoire, jeux de logique, coloriage en ligne sur des sites de jeux, jeux de société, jeux de cartes, jeu de stratégie, jeux d’action, jouets d’éveil, jeux de construction, pâte à modeler, jeux scientifiques, calcul mental…

Mais tous les enfants sont-ils pour autant capables d’apprendre les mathématiques ? Chacun d’entre eux possède une soif de découvrir naturelle, un désir d’apprendre instinctif. Avec un état d’esprit positif du prof de maths et des parents, le plaisir des maths peut rapidement suivre.

Et pour compléter l’enseignement de l’Education Nationale et de l’enseignant, pourquoi ne pas faire appel à des cours particuliers ?

Le prof de maths à domicile pourra alors inculquer de nouvelles notions à votre enfant : fraction, probabilité, géométrie (cercle, triangle, triangle rectangle, carré, angle), calcul mental, nombres décimaux, algèbre, équation, multiplication, division, addition, exercices de mathématiques, compréhension du vocabulaire…

6 façons d’aider vos enfants à apprendre les maths à la maison

Apprendre les mathématiques à la maison : c’est possible ?

Il est vrai que les parents ont naturellement tendance à faire davantage confiance à l’enseignement du primaire et du secondaire, à un enseignant qualifié et diplômé en somme.

Mais pourquoi ne pas aider ses enfants en maths ?

Il faut premièrement ne pas avoir peur de parler maths chez soi. Cela permet de rendre un peu moins abstraite cette discipline parfois complexe.

Grâce à des jeux éducatifs, jeux de logique et autres jeux de mémoire, vous pouvez réviser de nombreux sujets indispensables : algèbre, géométrie, exercice, multiplication, nombre entier, calcul, additionner…

Quels sont les jeux de société propices à l'apprentissage des maths ?
Bon... Là, nous ne sommes pas sur des Lego traditionnels. Mais pour les parents les plus aisés, pourquoi ne pas tenter une initiation aux maths à Legoland en Floride ?

C’est une parfaite manière d’apprendre par le jeu en somme. A ces jeux éducatifs, vous pouvez par ailleurs ajouter les cours de maths en ligne, les jeux éducatifs en ligne, coloriage en ligne, sites de jeux…

Jouer avec eux est le meilleur moyen d’apprendre en s’amusant.

Et surtout, de démystifier cette matière parfois complexe et sérieuse.

Pourquoi ne pas tenter une initiation au cour de math par les Legos par exemple ? Ils sont parfaits pour travailler addition, soustraction et géométrie. Les centres d’intérêt de vos enfants peuvent aussi être une source d’inspiration.

S’ils aiment les petites voitures, les jeux éducatifs sur tablette, les jeux de construction, la dinette… Servez-vous en !

Enfin, les plus imaginatifs d’entre vous s’inspireront de leur quotidien pour en faire des expériences. Le but ? Créer un environnement propice aux mathématiques !

Découvrez aussi tout ce qu'il faut savoir en cours de maths 3ème...!

Comment initier les plus petits aux maths ?
Même dans le sport, les mathématiques peuvent être enseignées !

10 jeux pour apprendre les maths à votre enfant

Des jeux de société sont spécialement conçus pour aider votre enfant en maths. Voici quelques exemples :

  1. Fermez la boîte (ou Shut the Box) : constitué de 9 clapets et de 2 dés, le but du jeu est d'avoir le moins de points possibles. les joueurs lancent les dés et selon le résultat obtenu, ils abaissent les clapets de leur choix dont la somme est égale à celle des deux dés. Idéal pour travailler les additions simples et le calcul mental (à partir de 6 ans)
  2. Yathzee : jeu qui ravira petits et grands. Idéal pour travailler les additions, le calcul mental et apprendre à écrire les chiffres (à partir de 6 ans)
  3. Calculo : ici, il faut additionner, soustraire, multiplier et diviser. Vos enfants réviseront leurs tables sans même y penser. Le jeu est évolutif : à partir de 6 ans, on travaille les additions et les soustractions. Au-delà, on intègre au fur et à mesure les multiplications et les divisions
  4. Gagne ton papa : c'est un jeu qui permet de travailler la géométrie et la logique. C'est un jeu trois en un : puzzles, constructions 3D et jeu du badaboom pour s'initier aux mathématiques en douceur. Il se joue seul ou en duel et est évolutif (à partir de 3 ans)
  5. Blackrock Games Skyjo : pour travailler le calcul mental. Il y a 150 cartes dans le jeu allant de 12 à -2. Le but du jeu est de s'échanger les cartes tout au long de la partie et d'obtenir le moins de points possibles à la fin de la partie.
  6. Mobi Kids : pour les enfants à partir de 3 ans, ce jeu permet d'initier les plus jeunes aux mathématiques de différentes façons (collectionneur, retrouver des chiffres, faire des paires, memory cards...). Il existe aussi pour les plus grands à partir de 6 ans
  7. Pingouins sur la glace : le coffret est composé de 100 pingouins en caoutchouc de plusieurs couleurs. Le jeu permet d'apprendre doucement à compter, à résoudre des problèmes et à créer des suites logiques pour réviser les maths seul ou à plusieurs (à partir de 3 ans)
  8. Wrap up clés : si vous partez en vacances, ce petit jeu se transporte partout pour apprendre les mathématiques aux jeunes enfants. Il permet de réviser les tables d'addition, les soustractions, d'apprendre les tables de multiplication et les divisions mais aussi les fractions partout où vous allez. L'enfant peut même s'auto-corriger en retournant la carte pour apprendre tout en s'amusant de manière autonome
  9. Dino des chiffres : ce jeu éducatif est destiné aux tout-petits pour apprendre à compter et à reconnaître les chiffres jusqu'au 3. Les enfants devront trouver la quantité correspondante à chaque nombre et inversement. Chaque partie dure 10 minutes
  10. Multiplo Dingo : ce jeu de société accompagne les révisions des tables de multiplications sans prise de tête. D'autres versions existent pour les autres calculs : Fracti Dingo, Calculo Dingo...

D'autres manières de faire progresser votre enfant en maths

Au quotidien, vous pouvez accompagner vos enfants dans son apprentissage des mathématiques et de la logique.

  • Les recettes de cuisine : pour apprendre les quantités et comprendre les conversions en litres, centilitres, décilitres ou en grammes, kilogrammes...
  • Le puzzle : dès l'âge de 3 ans, vous pouvez les initier aux puzzles pour faire travailler leur logique de manière ludique
  • Jouer à la marchande : le jeu de la marchande permet de se familiariser avec les chiffres, les additions et les soustractions mais aussi pourquoi pas avec la gestion de l'argent
  • Le dessin des chiffres : pour apprendre à reconnaître les chiffres tout en s'amusant. Vous pouvez le faire sur une simple feuille de papier avec différentes couleurs ou vous fournir en magazines selon leur âge (ce sont souvent des jeux proposés)
  • Les chasses au trésor et la résolution d'énigmes : organiser une chasse au trésor dans votre maison ou votre jardin. A la clé ? Des bonbons, des jouets ou ce que vous voulez. Le but du jeu ? Résoudre des énigmes pour avancer dans le jeu à la manière de Fort Boyard. C'est adaptable à tous les âges et ça développe l'esprit logique de vos têtes blondes
  • Le boulier chinois : inventé entre 1 000 et 500 ans avant Jésus-Christ, le boulier est une valeur sûre pour faciliter la compréhension des additions, des soustractions, des multiplications et des divisions. C'est une pratique très utilisé par l'école Montessori. En plus, c'est hyper solide et pratique ! Vous pourrez l'utiliser des années (sans avoir besoin de changer les piles comme dans une calculatrice).
Quelle est la meilleure façon de faire progresser un enfant en maths ?
Le jeu est prétexte à l'apprentissage.

Les conseils pour apprendre les maths à un dyslexique

Que faire en revanche si votre enfant est dyslexique ? Doit-on lui enseigner les maths de la même façon ?

Comme vous le savez peut-être, la dyslexie affecte la lecture et l’écriture de la personne touchée. Cela va même avoir un impact sur d’autres compartiments de la vie, comme la capacité de mémorisation, la concentration ou encore le sens de l’organisation.

Comment faire donc pour apprendre les maths à un dyslexique ?

Nous pouvons tout d’abord parler de l’approche multi-sensorielle, qui implique ouïe, toucher, vue et mouvement. Cela nécessite l’utilisation de cartes sur lesquelles des formules sont inscrites, et de couleurs : les indices visuels aident les dyslexiques à comprendre et donc, à apprendre les maths.

Avec les enfants dyslexiques, il est très important de se montrer patient et de ne pas se précipiter. Il est primordial de souvent répéter pour que cela soit enfin assimilé. L’alternance d’activités est également nécessaire pour ne pas bloquer trop longtemps sur une façon de faire. Pour l’aider dans son besoin de structuration, il faut lui créer un modèle d’organisation :

  • Des chemises cartonnées pour différencier chaque cour de math,
  • Respecter un programme quotidien,
  • Utiliser un cahier d’exercices et un agenda.

D’autres astuces sont à appliquer pour l’apprentissage des mathématiques, comme le rappel de ce qui a été fait lors du dernier cours, utiliser des couleurs, des graphiques, des dessins, des schémas, échelonner les devoirs…

Les garçons sont-ils meilleurs en maths que les filles ?

Y'a-t-il plus de garçons à passer le Bac S ?
Dès cet âge, existe-t-il une disparité fille/garçon dans les matières scientifiques ?

Terminons enfin sur un sujet assez sensible : existe-t-il un gène des maths chez les garçons et les filles ?

Des statistiques viennent attester de certaines tendances :

  • En France, en classe de 3ème, 82 % des filles maîtrisent les compétences les compétences de français, pour seulement 68 % des garçons.
  • En maths, on parle de 87 % des hommes et 86,8 % des femmes.
  • Aux USA, sur 7 millions d’élèves présents dans 10 Etats, âgés de 7, 10 ou 18 ans, il apparaît qu’il n’y a aucune différence entre filles et garçons.

D’où vient donc cette légende de la bosse des maths chez les hommes et de la fibre littéraire chez les gente féminine ?

Peut-être de l’orientation des élèves. Les filles se dirigent ainsi plus vers l'enseignement, les filières littéraires ou les professions paramédicales et sociales. Quand les hommes affectionnent tout ce qui est école d’ingénieurs, filières scientifiques et industrielles, IUT, école de commerce…

L’explication peut également provenir de l’éducation et de la famille. Très tôt, les garçons sont ainsi initiés à des jeux éducatifs liés aux constructions, pour travailler géométrie, algèbre et appréhension de l'espace.

Tandis que les filles sont orientées vers les jeux de poupons et la marchande. Un début d’explication, peut-être, sur la forte propension d’hommes que l’on retrouve en Bac S et en cours de maths Terminale S.

Il n’y a toutefois aucune fatalité : les garçons ne sont en rien plus forts que les filles en maths biologiquement.

Découvrez également tout ce qu'il faut savoir des cours de maths Seconde !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.