Vous rêvez de devenir un challenger invaincu de boxe ? Et si vous testiez la boxe américaine ?

Plus technique mais aussi plus violente que la savate boxe francaise, la boxe américaine libère les mouvements et encourage le contact rapproché entre les adversaires.

Plébiscité par les "fighters" du monde entier, ce type de boxe se pratique lors de compétitions officielles où toute l'attention est portée sur vos poings et vos pieds.

Il faudra donc faire preuve de concentration et de motivation pour arriver à terrasser votre adversaire par KO, tout en respectant la règlementation officielle imposée en France.

Superprof vous explique tout ce qu'il faut savoir sur la boxe full contact !

Boxe américaine et full contact : définition !

En quête de sensations fortes dans la salle de boxe ? Alors la boxe américaine est faite pour vous !

Quelles sont les différences entre la boxe américaine et la boxe anglaise ?
Découvrez un tout nouveau type de boxe : le full contact !

Possédant des règles bien différentes de la boxe anglaise, de la boxe française (savate) et de la boxe thai paris (boxe thaïlandaise), le sport typiquement américain met avant tout l'accent sur le rapprochement physique entre les deux boxeurs.

Le contact proche y est non seulement autorisé mais encouragé : les compétiteurs doivent donc faire preuve de force et de concentration pour frapper efficacement.

Phénomène ayant donné naissance au kick boxing sur la terre de l'Once Sam, la boxe full contact porte bien son nom : le contact y est total, contrairement à d'autres sports "semi-contact" ou "limited-contact" (contact restreint) comme les arts martiaux chinois, le football, le hockey ou le polo !

Puisque le KO est autorisé et que les pratiquants peuvent aussi bien se percuter entre eux mais aussi avec des objets divers présents dans le club de boxe (ici, le sol), les risques d'infections empêchant la circulation sanguine sont bien plus forts que dans d'autres sports de combat amateur.

Avant de se lancer dans le combat libre ou le MMA (Mixed Martial Arts), il faudra donc non seulement s'accorder une bonne préparation physique, mais aussi s'attendre à prendre quelques coups pouvant mettre en danger sa santé !

La boxe n'est pas le seul sport à appliquer une politique de full contact : le lacrosse, le football américain ou le rodéo sont aussi considérés comme tels. Les Etats-Unis est donc le pays où aller pour faire le plein d'émotions !

L'histoire de la boxe américaine

Ce sont durant les années 1960 que les Américains se découvrent une passion pour les arts martiaux divers !

Les habitants, curieux de voir cette pratique de leurs yeux, se mettent rapidement à organiser des tournois de boxe pour observer la technique du combat boxe de plus près. Mais on est encore loin de la boxe full contact : les arts martiaux, et plus particulièrement le karaté, se déroulent sans contact et donc sans risque majeur pour les participants.

La première idée de débuter l'art martial avec contact vient notamment du célèbre acteur Bruce Lee, qui encourage le combat réel avec protège tibias, casque de boxe et bien sur, les fameux gants de boxe !

Les Etats-Unis est donc le berceau de la boxe en full contact, le pays ayant fait naître des stars incontestées de la boxe, du free fight ou du kickboxing : 

  • Mike Tyson,
  • Floyd Mayweather (ayant récemment fait sensation pour son combat contre Conor McGregor),
  • Joe Lewis,
  • Mohamed Ali (sacré plusieurs fois champion du monde),
  • Rocky Marciano,
  • Evander Holyfield,
  • Joe Frazier,
  • Jack Dempsey,
  • George Foreman,
  • Joe Louis, etc.

Dans les années 70, les journalistes commencent à utiliser le terme de "boxe américaine" ou de boxe "full contact" pour désigner le récent phénomène du combat rapproché. Les plus grands sportifs se prennent d'affection pour la boxe en full contact, aimant la sensation de liberté qu'elle offrait !

Les combats étant de plus en plus regardés et commentés par les Américains, le monde entier commence à s'intéresser à ce sport. Il faudra attendre le milieu des années 70 pour que d'autres pays adoptent le karaté américain, soit l'ancêtre de la boxe américaine, puis le kickboxing en tant que sports officiels au bout de quelques années.

La boxe américaine n'a, depuis les années 70, eu aucun mal à se faire une place dans le cercle des arts martiaux plébiscités à l'international et est régulièrement mise en scène dans les nombreux tournois mondiaux de combat rapproché !

Connaissez-vous le nouveau sport à la mode : le shadow boxing ?

Les règles de la boxe américaine

En France, la boxe américaine est bien plus encadrée que le combat de MMA classique ou tout autre sport de free fight : l'objectif est d'éviter tout risque de blessure grave pour le boxeur !

Comment prendre des cours de combat américain ?
Respecter son adversaire est essentiel pour devenir un boxeur américain renommé !

Une condition physique exemplaire est exigée pour pouvoir éviter un coup de poing ou un coup de pied asséné par son adversaire. La boxe américaine est donc bien loin d'être une boxe amateur : on la pratique en général après quelques années de sport de combat intensif, comme le kung fu, le taekwondo ou le ju jitsu.

Reprenant les codes de la boxe anglaise (coups de poing autorisés) et des arts martiaux classiques (coups de pied autorisés), tels que le krav maga (self défense), l'aïkido ou le viet vo dao, la boxe américaine se concentre sur la tête, sur le torse et sur les pieds, qui sont des cibles admissibles.

Néanmoins, le sport de combat interdit de nombreuses pratiques :

  • Saisir un adversaire,
  • Attaquer un adversaire qui se trouve déjà au sol,
  • Continuer à se battre après le "stop" de l'arbitre,
  • Attaquer toute partie du corps non mentionnée dans le règlement,
  • Donner des coups autres que les coups de poings et les coups de pieds,
  • Tourner le dos à l'adversaire,
  • Soulever ou lancer son adversaire,
  • Attaquer un boxeur pris dans les cordes du ring, etc.

Les entraineurs et les soigneurs sont eux aussi soumis à des règles strictes pour assurer le respect d'autrui en toutes circonstances !

Pour débuter un apprentissage de boxe américaine, il faudra donc prendre soin de bien suivre les règles imposées sous peine de sanctions fortes. Avertissement, pertes de points, annulation du match ou même exclusion du club de sport sont à prévoir en cas de transgression du règlement officiel.

Vous l'avez compris : la boxe américaine est avant tout une question d'état d'esprit !

Quelles sont les techniques de boxe américaine ?

Pour devenir un grand champion de boxe américaine, il vous faudra maîtriser la technique de boxe pro !

Comment réaliser une séance d'entraînement de boxe américaine ?
Vos pieds et vos poings devront être opérationnels pour maîtriser la technique full contact !

La boxe US n'est pas uniquement là pour se défouler : l'apprenant doit comprendre les méthodes de combat et s'entraîner régulièrement pour obtenir la fameuse ceinture noire, tant désirée par les néophytes de la boxe. Une belle technique sera l'assurance de gagner quelques points supplémentaires et d'impressionner le jury lors du combat de boxe amateur ou professionnel.

Voici une petite liste non exhaustive des techniques utilisées par les boxeurs américains :

  • Techniques de coups de poing : uppercut, direct, crochet, back fist, overcut, jump-punch,
  • Techniques de coups de pied classiques : side-kick, front-kick, reverse-kick, back-kick, sweeping, hammer kick,
  • Techniques de coups de pied retournés ou volants : jumping front-kick, jumping side-kick, spinning hook-kick, spinning back-kick, jumping back-kick.

Si vous avez déjà fait de la boxe anglaise ou des arts martiaux asiatiques, vous connaîtrez logiquement toutes ces techniques usuelles de la boxe américaine !

N'omettez surtout pas d'étudier, en plus des techniques de combat, les techniques de défense, cruciales pour ne pas se retrouver KO dès le début du combat.

Défense passive et défense active seront utiles pour contrer facilement les meilleures techniques offensives de son adversaire et gagner des points supplémentaires. Avec une bonne riposte, vous pourrez déstabiliser le boxeur adverse et prendre la tête du combat en seulement quelques secondes.

Les débutants, eux, peuvent s'inspirer des plus grands en allant voir par eux-mêmes leur premier combat de boxe professionnelle !

Lors d'un gala de boxe, d'un entraînement de boxe en boxing club ou d'un championnat de boxe de la fédération française de boxe au palais des sports, les habitués seront loin de pratique la boxe loisir. L'occasion pour vous d'étudier plus en détail la technique pro de la boxe US !

Bien loin de nos techniques de savate boxe française.

Comment apprendre la boxe américaine ?

L'équipement à acquérir avant son premier cours de boxe

Ca y est, vous êtes motivé pour apprendre la boxe américaine ? Découvrez donc comment prendre des cours de boxe efficaces pour progresser rapidement !

Comment acheter un matériel de boxe américaine ?
Prenez quelques cours de musculation pour obtenir une condition physique suffisante.

Avant toute chose, l'apprenant doit acquérir un équipement de boxe de qualité pour pouvoir maîtriser l'enchainement au corps à corps sur le tatami ou le ring de boxe. La tenue du boxeur est primordiale : choisissez avec minutie vos gants pattes d'ours, vos sous gants et vos mitaines pour asséner des coups de poings rapides et efficaces.

Pensez également à acheter un kimono, un short boxe ou une tenue de combat dans laquelle vous vous sentirez à l'aise, ainsi que des chaussures de boxe pour vous déplacer en toute liberté sur le ring.

Corde à sauter, sacs de frappe (punching ball) et coquille seront obligatoires afin de réaliser un échauffement et un renforcement musculaire depuis chez soi sans présence d'un instructeur. De nombreux boxeurs pratiquent le cross training en salle ou à la maison pour muscler les différentes parties de leurs corps : il faudra donc compléter votre matériel de boxe d'un équipement sportif classique !

Les structures où apprendre la boxe full contact

Et si vous appreniez la boxe américaine en toute sérénité grâce aux conseils avisés d'anciens boxeurs professionnels ?

De nombreuses structures offrent des cours de boxe en full contact :

  • Associations d'arts martiaux,
  • Ecole de boxe privée,
  • Boxing clubs,
  • Agences de cours privés de sports,
  • Coachs sportifs indépendants à domicile,
  • Centres culturels de jeunesse et de sport,
  • Sporting club d'arts martiaux.

Les cours de sport à domicile restent le meilleur moyen d'assurer une progression rapide et de découvrir toutes les techniques débutantes, mais aussi avancées, de la boxe américaine. Sur Superprof, le tarif moyen d'une heure de cours de boxe est de 37,88€ pour une leçon à domicile ou en club privé !

Étirements et travail du jeu de jambes mais aussi maîtrise de soi et confiance en soi : autant de sujets à étudier en compagnie d'un coach de boxe privé. Sachant que plus de 92% de nos enseignants offrent leur première heure de cours, pourquoi ne pas prendre un cours d'essai gratuit pour tester cette spécificité de la boxe ?

Sortez vos gants de boxe et votre protège dents : c'est parti pour votre première leçon de boxe full contact !

Et connaissez-vous la boxe chinoise ou la boxe francaise ?

Les plus grands champions de full-contact

La boxe américaine est un domaine assez large qui s'est développé sous plusieurs aspects différents qui ont donné des disciplines différentes. Ainsi, le full-contact et le kickboxing sont nés et avec eux de nombreuses compétitions pour déterminer qui est le meilleur boxeur du monde...

Joe Lewis, le pionnier du kickboxing

Quelles sont les règles du full-contact ?
Joe Lewis est en quelque sorte le fondateur du full-contact ! (source : Pinterest)

Né le 7 Mars 1944 et décédé le 31 Août 2012, Joe Lewis est un fulleur américain dont la carrière a explosé au cours des décennies 1960-1970. Il est considéré comme l'un des pionniers du kickboxing et est l'une des figures marquantes du full contact dans le monde.

L'histoire de Joe Lewis est très intéressante : il commença par étudier le karaté Shorin-ryu à Okinawa alors qu'il faisait son service militaire dans le corps des Marines des Etats-Unis. Il pratiqua cette discipline aux côtés de grands noms comme Eizo Shimabuku, Kinjo Chinsaku et Seiyu Oyata.

En moins de 7 mois, il obtint une ceinture noire. Il pratiqua ensuite les arts martiaux sous la direction du fondateur du Jeet Kune Do, le très célèbre Bruce Lee. Lorsqu'il revient aux Etats-Unis, sa carrière est lancée et il devient champion de karaté des Etats-Unis en 1966 !

L'impressionnante carrière de Joe Lewis lui a valu le surnom de "Plus grand karatéka de tous les temps" !

C'est en 1970 que Joe Lewis participa à un tournoi d'arts martiaux dans lequel il fut présenté pour la première fois comme un kickboxer. A l'issue de son combat contre Greg Baines, il gagna le tout premier combat de kickboxing des Etats-Unis cette nuit-là.

Joe Lewis affronta d'autres grands champions et sortit vainqueur de ces combats, contre :

  • Chuck Lemmons,
  • Big Ed Daniel,
  • Ronnie Barkoot,
  • Atlas Jesse King,
  • T. Morrison,
  • Charleton Young,
  • Curtis Crandall,
  • Melvin Cole.

Affronter Joe Lewis, ce n'était pas une partie de plaisir : il était aussi fort que rapide, notamment lorsqu'il donnait des coups de pieds foudroyants à ses adversaires. Il arrivait même à reproduire les pas rapides de Bruce Lee pour prendre de court ses adversaires.

Joe Lewis était également un vétéran de la guerre du Vietnam ainsi qu'un acteur célèbre. Dans la culture populaire, il reste dans les mémoires comme celui qui a introduit aux Etats-Unis le full-contact karaté. Il est également l'inspiration principale du personnage de Ken Masters dans Street Fighter !

Benny Urquidez, "Le Jet" du full-contact

Qu'est-ce que la boxe américaine ?
Bon d'accord, là il est un peu vieux et n'en a pas l'air, mais on vous jure qu'il s'agit d'une grande légende du full-contact ! (source : Yamabushi)

Benny Urquidez est un champion de kickboxing également connu pour sa carrière de chorégraphe de combats ainsi que d'acteur. Il était à l'origine un pratiquant du karaté, puis devint l'un des pionniers du full-contact aux Etats-Unis. Sa transition au full-contact karaté eu lieu en 1974.

Il faut dire que Benny Urquidez était prédestiné aux arts martiaux : sa mère était une lutteuse et son père un boxeur. Il commença les compétitions à l'âge de 5 ans (en 1958) en boxe et en lutte et débuta son instruction aux arts martiaux à l'âge de 7 ans avec l'aide d'un professeur, Bill Ryusaki.

Urquidez obtint sa ceinture noire de karaté à l'âge de 14 ans, ce qui est une prouesse, notamment pour l'époque !

Il débuta les compétitions officielles en 1964 et acquis une réputation de combattant aux multiples talents. Avec des débuts difficiles (il perdit notamment un combat contre Joe Lewis), cela n'empêcha pas Urquidez de gagner tous ses combats dans les deux décennies suivantes (58 victoires).

Durant sa carrière de 27 ans, il fut très largement invaincu, malgré sa participation à des tournois où les règles furent floues et les styles de combats très contrastés. Il est également détenteur du record de 6 titres mondiaux dans 5 classes de poids différentes. Sa seule défaite, toujours controversée, eu lieu lors d'un combat de Muay Thaï.

Après que Le Jet ait pris sa retraite vers 1985, il se dévoua totalement au métier d'acteur et à l'enseignement du kickboxing ainsi qu'à la chorégraphie de combats. Ainsi, en 2000, il fonda, avec Emil Farkas, le Los Angeles Film Fighting Institute. On le voit également dans des films de Jackie Chan.

Au cours de sa carrière, Urquidez a été entraîné dans 9 styles d'arts martiaux différents :

  • Judo,
  • Kajukenbo,
  • Shotokan,
  • Taekwondo,
  • Lima Lama,
  • Boxe de la Grue Blanche (Baihe Quan),
  • Ju-jitsu,
  • Aikido,
  • American Kenpo.

Il est également le fondateur du Ukidokan Karate. Il est encore aujourd'hui instructeur en Californie, mais il enseigne aussi les cascades pour les métiers du divertissement. Si vous regardez bien, vous pouvez voir Benny Urquidez dans le premier Spider-Man, mais on ne vous dit pas où...

Pete Cunningham, la légende de la boxe américaine

Quelles sont les particularités de la boxe des Etats-Unis ?
Sugarfoot a été encensé par deux légendes de la boxe pour ses talents en full-contact ! (source : IKF Kickboxing)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Pete Cunningham, alias Sugarfoot, né le 25 Mars 1963, est un athlète complet : kickboxeur, boxeur, artiste martial, acteur et auteur font partie de son palmarès. Il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands combattants de full-contact de l'histoire avec 7 titres mondiaux à son actif.

Il a lui aussi commencé par apprendre le karaté et sa victoire au tournoi de 1978 marqua le début de sa carrière. Il fut jugé "best technician" alors qu'il n'était que ceinture orange et que cette récompense est habituellement donnée à des ceintures noires.

Peter débuta sa carrière de kickboxing dans les années 1980 en amateur avec plusieurs victoires. Il rencontra ensuite Benny Urquidez qui lui dit alors qu'il serait un grand champion. Fort de cette prémonition, Peter se lança dans la compétition officielle et remporta son premier match au Canada.

Alors qu'il se rendait aux Etats-Unis pour y recevoir l'enseignement du Jet Center, il participa à un match d'exhibition où il impressionna tant les juges qu'il fut présenté à Mohammed Ali. Il fut invité à venir s'entraîner à la Joe Lewis - Muhammad Ali Gym à Santa Monica.

La carrière de Cunningham explosa et il eut le succès que nous lui connaissons. Il prit sa retraite du kickboxing en 1996. Il se dédia ensuite à son métier d'acteur ainsi qu'à celui d'entraîneur. On peut notamment le voir dans le film Fighter aux côtés de Mark Wahlberg et Christian Bale !

Dominique Valera, la diffusion du full-contact en Europe

Un français, enfin ! Dominique Valera, né le 18 Juin 1947, est un karatéka de renom (9e dan) ainsi qu'un champion de full-contact. Après avoir fait 6 ans de judo, il débuta le karaté shotokan en 1960. Il rencontra plusieurs succès, notamment lors des championnats du monde de karaté.

Malheureusement, il ne devint jamais champion en individuel à la suite d'une disqualification aux championnats du monde de karaté de 1975 à Long Beach. L'affaire prit des proportions gigantesques et il fut même exclu de la fédération française de karaté.

Avec l'aide de Bill Wallace, il se forma à la boxe américaine, si bien qu'il sera le pionnier du full-contact en Europe et le diffusera habilement. Il prit même des leçons avec Joe Lewis. A partir de 1975, Dominique Valera créé le karaté full-contact. Le succès n'est pas tout de suite au rendez-vous, mais c'est désormais une discipline reconnue.

On l'a également vu dans quelques films et de nombreux acteurs ont recours à son enseignement pour se préparer pour des rôles. Son palmarès est aujourd'hui de 701 combats dont seulement 17 défaites et 10 nuls (karaté et full-contact confondus) !

Jérôme le Banner, le boxeur "Bad Boy" français

Comment pratiquer le kickboxing ?
Mieux vaut ne pas énerver celui que l'on surnomme Hyper Battle Cyborg... (source : Ô Magazine)

Jérôme le Banner est un boxeur français, ancien champion de kickboxing et de Muay Thaï qui possède de nombreux surnoms : Geronimo, Hyper Battle Cyborg, K-1 Bancho, The Bad Boy ou encore The Bulldog of Normandy... Ce qui en dit long sur ses talents sur un ring !

Il commença les combats de full-contact à seulement 18 ans et dès ses 20 ans il acquit le titre européen. C'est en 1995 qu'il fit ses débuts en K-1 et rencontra plusieurs succès. Au grand prix K-1 de 2002, il bat tout de même Musashi et Mark Hunt avant de se fracturer le bras face à Ernesto Hoost.

Il remporte ensuite de nombreuses victoire, que ce soit en full-contact ou en boxe thaïlandaise. Il est cependant surnommé le roi sans couronne du fait qu'il n'a jamais gagné de tournoi K-1 WGP malgré son grand talent. On le retrouve également dans plusieurs films français.

Enfin, sachez que vous pouvez prendre des cours de boxe américaine avec un coach sur le site de Superprof !

Besoin d'un professeur de Boxe ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.