"Il est très facile de devenir professeur. Devenir un élève prend toute une vie. La chose la plus facile au monde est d’enseigner ce qu’on ne connaît pas et ce qu’on ne pratique pas. La chose la plus difficile est de pratiquer ce qu’on enseigne."

Cette citation de Swami Vishnudevananada (1927-1993), célèbre professeur de yoga, illustre bien toute la difficulté qui réside dans la pratique du yoga.

Pratiquer le yoga ne consiste pas seulement à savoir faire les postures de Yoga - asanas et pranayama en sanskrit -, faire des étirements pour assouplir son corps, pour l'apaisement de ses organes internes ou faire du renforcement musculaire. Loin s'en faut !

Faire du yoga permet de se recentrer sur la prise de conscience de soi, harmoniser son esprit avec le corps et la nature, ce qui aide à la paix intérieure et permet une bonne gestion du stress.

Issu de la philosophie spirituelle bouddhiste, le yoga est une "méthode globale de développement" œuvrant à l'épanouissement de celui/celle qui le pratique : c'est une discipline visant à réunifier le corps, le mental et l'esprit des pratiquants. Telle est la devise que prône chaque pratiquant yogi !

Cela se fait notamment par l'exercice physique, la méditation, l'assouplissement des muscles, des exercices de respiration profonde ou par respiration consciente, ou encore des postures pour favoriser le lâcher prise et éliminer les forces négatives nous empêchant de profiter pleinement de la vie.

En apprenant les techniques de relaxation les plus connues - la salutation au soleil, le triangle, la chandelle, etc. -, on apprend dès l'initiation au yoga une pratique très courante en début ou en fin de séance de yoga : se dire "namasté" avec chaque paume jointe l'une contre l'autre, contre sa poitrine.

La rédaction du blog de Superprof s'est penchée sur la signification de ce terme issu du sanskrit, que l'on utilise bon nombre de fois en cours de yoga !

"Namaste" : explication et sens du mot

Quand doit on dire namasté ?
Le symbole graphique de namasté est, à lui seule, une invitation à la découverte de soi, mais aussi à la découverte de l'autre. Et cela tombe bien, puisque c'est précisément le sens du mot !

En cours de yoga - yoga nidra, iyengar, yoga kundalini, yoga relaxation prénatal et postnatal, etc. -, le mot namasté est fréquemment employé à la fin de chaque séance comme un rituel pour se dire au-revoir. Il s'est tellement démocratisé, que désormais, tout un chacun le prononce, élève comme professeur.

Tout un chacun, si bien qu'à la fin, plus personne ne sait réellement ce qu'il signifie, ni de quelle manière il a été créé.

Et pourtant, le terme "namasté" 'est pas n'importe quel terme, puisqu'il fait partie des origines du yoga !

Même au niveau débutant, on peut pratiquer la technique ancestrale de l'hindouisme.
"Namaste", une introduction avant de se recentrer sur son énergie vitale. C'est là toute la force de l'association entre ce terme, cette pratique, et la volonté de se recentrer sur les choses essentielles de la vie... et de sa vie.

Parfois, et même si cela est plus rare, on entendra aussi dire "namaskar". Concentrons nous toutefois sur le terme pur et dur de "namasté".

Les bienfaits du yoga, en grande quantité, sont désormais avérés et tous les pratiquants souhaitant prendre conscience de leur corps ou améliorer leur condition physique grâce aux exercices de yoga, ont assurément déjà entendu cette locution, très commune en cours collectifs.

Le yoga est une belle discipline, qui agit de façon complète sur la santé physique et mentale, qui aide à apaiser l'esprit de ses pollutions diverses - idées négatives, peurs - et à évacuer le stress. Et encore, elle regroupe bon nombre d'autres propriétés, qui en font un sport adapté à la plupart des profils. 

Or le mot namaste, ou namasté a souvent été interprété à tort comme un moyen de se remercier mutuellement dans la vie courante, et en ce qui nous concerne entre l'enseignant ou l'enseignante de yoga et les élèves. Mais si, vous savez, ce moment où on se baisse en joignant les paumes des mains.

En substance, il s'agit moins d'un remerciement que d'une salutation pour marquer la bienveillance. Une idée qui, si elle convient parfaitement à la pratique du yoga ou de la méditation, est également une belle invitation pour chacun à réfléchir à la manière dont on fait les choses. Comme un conditionnement de la pensée, souple et avenant, donc la bienveillance serait le moteur.

Culturellement, se dire namaste en Inde permet d'éviter de se serrer la main avec des personnes dont la caste d'origine est inconnue, afin d'éviter les souillures ou les impuretés provenant d'un rang inférieur. Une tradition qui porte aujourd'hui des symboles forts, mais qui, dans une culture donnée, est une bonne image des valeurs et des moeurs d'un pays.

De nos jours, lorsque l'on voyage en Inde, la salutation occidentale - ou Good morning - est employée, mais la pratique hindouiste a perduré. C'est la force des traditions !

Comment dire namaste dans les bonnes circonstances ?
Faire du yoga, faire de la méditation, autant de pratiques qui veulent dire beaucoup de nous, et qui parfois, donnent naissance à des vraies vocations. Encore faut-il en maîtriser les éléments de base, à l'instar de "namasté" !

Le mot "namasté" provient du sanskrit, langue indo-européenne issue des textes religieux hindous et bouddhistes. L'expression est aujourd'hui largement usitée dans les pays asiatiques, mais son origine provient des maîtres spirituels du yoga en Inde et au Népal.

Toutefois, si le sanskrit est considéré comme une langue sacrée dans la culture hindoue, le mot namaste n'est pas considéré comme un geste religieux. Il est ici intéressant de remarquer comme le lien entre la religion et la linguistique n'est pas toujours solidement lié. C'est ce qui ouvre aussi d'un point de vue symbolique le yoga à toutes les pratiques, mais surtout, à tous les pratiquant(e)s !

Étymologiquement, "namas" est un substantif que l'on peut interpréter comme "salut" et "révérence". Le suffixe "té", lui, est un pronom qui signifie "à toi".

Il signifie donc "Je te salue". Une belle première traduction, qui veut tout dire (ou presque) de la philosophie du yoga et de la méditation. Mais ça n'est pas tout, car la locution revêt un sens plus large, plus global, qui devient peu à peu un mantra pour bon nombre de personnes.

La spiritualité bouddhiste et hindouiste retient en effet qu'il existe en chaque être humain une part de divinité, de lumière et de soleil qu'il incombe de découvrir par la pratique régulière de l'exercice méditatif ou du yoga. Cette philosophie s'accorde à merveille avec une signification plus profonde de "namaste".

Car prendre des cours de yoga permet de se recentrer sur le moment présent, de s'affranchir de tout jugement ou inquiétude influençant l'esprit.

C'est une discipline complète, permettant de tendre vers l'état de pleine conscience. Une pleine conscience de soi, mais aussi du monde qui nous entoure. En bref, il s'agit là d'une belle manière de faire du sport tout en entrant en connexion avec le tout, où l'ego se trouve dissout. Et ce mot l'incarne de la plus belles des façons.

On peut donc traduire "namasté" par "je salue le soleil, la lumière ou le divin qui est en toi", ou "ma lumière salue votre lumière". Tout un programme, ce qui n'est pas pour déplaire aux plus inspirés des yogis !

Découvrez ici l'histoire du yoga !

Comment bien prononcer le "Namaste" ?

Prononcer namasté dès le premier cours ne vas pas forcément de soi, car il faut s'approprier le terme et adopter la philosophie hindouiste. Comme n'importe quelle langue et culture différente de nous, quelques efforts sont à fournir, notamment au niveau de la prononciation.

Mais c'est aussi comme cela qu'on pratique le yoga : en s'imprégnant, ensemble, et en totalité. Car on aurait beau se dire que prononcer un mot tel que celui ci (assez courant, en réalité) était facile, mais il ne s'agit ici pas seulement de savoir le dire : il faut aussi comprendre pourquoi on le dit, et l'associer à un bon geste.

C'est là tout l'enjeu des mots : ils ont en eux un pouvoir, portent avec eux un sens, et dirigent vers eux l'ensemble des pensées de celui ou de celle qui les prononce.

Bien faire le "namasté"

Dans la religion hindouiste, on parlera de "namaskar" plutôt que de "namaste". Prononcer le mot avec le schéma postural adéquat implique de bien respirer, positionner ses bras et ses mains comme le veut la tradition. Et ici, ces mêmes traditions sont importantes !

Il faut libérer sa cage thoracique et bien gainer pour atteindre la pleine conscience.
Joindre les deux mains et allonger son corps au dessus de la tête : tout ceci est constitutif du Namasté, pour saluer Dieu. C'était, en tous cas, l'origine de ce terme qui, de nos jours, a pris bien d'autres perspectives, sans jamais le dénaturer complètement.

Cette pratique se dénomme "Mudra". Faire un mudra, en sanskrit, c'est effectuer un geste de la main qui dirige le courant vital à travers le corps. Chaque mudra possède une signification qui lui est propre.

À la manière des asanas (les postures, dans le lexique riche et varié du yoga), le mudra constitue un geste avec les doigts permettant de soigner le corps, au même titre que l'esprit.

Et ils sont notamment présents dans la danse indienne. Mais si, vous savez, ces gestes si particuliers et propres à cette culture, que l'on peut apercevoir mis en musique dans des films de Bollywood.

C'est en quelque sorte un yoga des doigts et des mains, réalisé en joignant les deux mains au niveau du cœur, mains pliées vers le menton, la tête légèrement inclinée vers l'avant pendant que l’on prononce notre fameux "Namasté".

Cette position des mains est par ailleurs reprise dans chaque position de yoga les plus répandues : Suryanamaskar (salutation au soleil), Tadasana (montagne), ou encore Vrksasana (arbre).

Il existe trois façons de pratiquer le mudra en disant namasté, hiérarchisant ceux à qui l'on s'adresse :

  • En premier lieu, le yogi va honorer les dieux : il/elle lève les bras en joignant les mains au dessus de la tête.
  • Deuxièmement, la salutation du gourou (l'équivalent du prêtre ou de l'imam, celui qui enseigne) : les mains jointes, levées au niveau des yeux.
  • Enfin, les mains jointes à hauteur du cœur, pour honorer, saluer et remercier un pair, c'est-à-dire un semblable.

On comprend donc très vite ici que le mudra se lie de près ou de loin au "namasté", et que les deux se font écho dans une optique parfaitement dirigée.

Découvrez également ici le yoga dynamique !

Comment faire le mudra namaste ?

Le blog dédié à la pratique du yoga, Diva Yoga, nous enseigne que le mudra namaste peut se pratiquer dans toutes les positions : debout, assis ou couché. Ce qui n'est pas pour nous déplaire, et ce qui rend la pratique du yoga la plus ouverte à tous les profils. 

La prise de conscience qu'il faut s'affranchir de son ego : la clé du bien-être !
L'avantage du "namasté" est qu'on peut le pratiquer debout et assis, et pourquoi pas même couché. C'est ce qui fait la puissance et la force d'une telle pratique yogique, mais aussi spirituelle et personnelle !

Pour le faire bien, il faut s'asseoir de prime abord dans un endroit confortable, un coussin ou quelconque revêtement où l'on se sent bien, avec le dos droit et la tête dans son alignement avec la colonne vertébrale.

Accoler ensuite les paumes de ses mains, les coudes sur les côtés, les pouces à hauteur du cœur, les mains alignées dans une position de prière.

Les doigts doivent demeurer ensemble, en pointe vers le haut. Les mains sont serrées fermement et uniformément.

Ce geste est relatif au centre du cœur, Anahata Chakra, le siège de l’émotion, de l’amour, de la compassion, il oeuvre à se recentrer sur ce que l'on a de bon en nous, nos qualités plutôt que nos peurs et de nos stimulations égocentriques. Une belle définition du yoga, en somme !

L'efficacité du mudra namaste se trouve démultipliée lorsque le geste est associé à une bonne attitude mentale et émotionnelle, c'est-à-dire lorsque l'on se sentait déjà bien initialement. Une preuve d'ouverture, qui peut donner tout son sens et toute sa perspective à ce geste déjà riche en symboles.

Découvrez aussi les différents types de yoga !

Quel rapport entre "Namaste", méditation et yoga ?

Alors oui, d'accord, dire "namasté", c'est bien beau, mais quel est le rapport avec mon stage de yoga dans un ashram ?

Pratiquer le yoga partout et n'importe quand, et méditer pour se sentir mieux dans sa vie.
Pour vivre en harmonie avec soi-même, se relaxer ou trouver la pensée positive : faire le mudra à la plage est une bonne solution ! Cela permet de directement lier la pratique du yoga, l'association entre le corps, le mental, l'esprit, et la prononciation de "namasté" !

Le geste de namaste serait indissociable du yoga en lui-même : par l'interconnexion des membres lors du mudra, les pratiquants invitent leur Être à libérer leur ego et à apaiser leur esprit. Une communion totale avec leur être profond, mais aussi avec les autres et avec, en particulier, le professeur.

La figure du professeur est celle qui permet à tout un chacun de progresser, de se retrouver face à son tapis de sport et à sa respiration. Il semble donc naturel de lui rendre un namasté en guide d'hommage, tout comme à votre propre personne.

Or ce sont précisément les objectifs poursuivis par le yoga et la méditation.

La méditation implique une étroite relation entre les mains (mudras), la bouche (mantras) et l’esprit (yoga).

Dans la spiritualité hindouiste, le cœur énergétique est un lotus au niveau de la poitrine du yogi. Une belle image, qui, au delà de sa beauté, veut dire bien plus qu'on ne le croit. 

Il sert à honorer et célébrer le moment présent, pour apprendre à réguler les flux d'énergie (prana) : on recherche l'humilité plutôt que la superficialité et la perfection au niveau physique. Tout ceci nous donne envie de nous détacher de chaque chose de surface, et à prendre la vie du côté le plus relatif possible. Être heureux, en somme !

Notre corps est extrêmement sollicité par un grand flux d'informations que le cerveau doit analyser, et d'innombrables données ont été ancrées dans les périodes passées (enfance, adolescence, expériences de vie, etc.). Un méli mélo d'éléments, qui peuvent parfois nous perdre.

Car oui, de nos jours, nos quotidiens sont souvent rythmés par les rendez-vous, par les enfants, par les tracas de la vie courante, si bien que nous avons tendance à nous perdre dans ce magma routinier et stressant, mais aussi dans ce flot d'informations permanent. Il est temps de ralentir, de se rencentrer sur ce qui est bon pour nous !

Or la pratique régulière de ce geste ritualisé - mudra namaste - permet à son pratiquant de parvenir ce que l'on nomme le "lâcher prise", d'apprendre à se dire que nos pensées sont nos pires ennemis (et nos pires amis en même temps), ceux qui noient les audaces par submersion de peurs, tout en permettant de relaxer ses membres pour agir contre le stress. Une discipline complète quoi !

Alors ? Envie de suivre des cours pour mieux se concentrer, tonifier son corps ou tout simplement être moins stressé et retrouver une pensée positive ?

Que veut dire namaste ?
Namasté à tous et à toutes ! Si, après cet article, vous n'avez pas encore bien saisi les contours de ce terme et de ce qu'il implique, vous voici prêt(e) à devoir le relire, en plus de vous inscrire en cours de yoga !

Comment intégrer le namasté dans un cours de yoga ?

Il va sans dire que désormais, on l'aura compris, le Namasté se pratique de façon réfléchie et résolue. Mais lorsqu'on souhaite l'intégrer de manière concrète et efficace dans un cours de yoga, il y a certaines choses à faire, à ne pas faire, et certains détails qu'il est bon de connaître. 

Vous voici donc prêt(e) à entamer une séance de yoga. Que vous soyez en cours collectif dans une salle de sport, en cours particulier avec un coach dédié, ou en cours en ligne dans votre salon, sur votre tapis de sport, il y a certaines conseils qui pourraient vous être utiles pour maîtriser au mieux la pratique du namasté.

Pour commencer, quand faire le namasté ? Quelle que soit la forme du cours, on préconise bien souvent de faire le namasté en début et en fin de cours. 

La fin du cours est souvent un moment idéal, puisqu'en toute logique, un bon cours de yoga se termine par une séance de relaxation (voire de méditation), ce qui permet d'alléger l'esprit, de laisser aller les pensées noires, et d'être, de façon plus globale, relativement détendu(e). 

Il est alors temps de joindre les doigts entre eux, et de faire le namasté. Au delà de votre état physique et psychique, le faire à la fin du cours permet aussi de rendre hommage à l'enseignant, de créer une connexion à lui ou à elle, et de poursuivre la voie royale et symbolique d'un tel geste.

Apprendre le namasté grâce aux cours particuliers

Vous ne parvenez toujours pas à saisir les tenants et les aboutissants du namasté ? Votre pratique est trop lacunaire selon vous ? Vous avez des difficultés à comprendre pourquoi il est important de joindre correctement les mains ? Peut-être qu'un cours dédié à ce geste et à son histoire pourrait vous éclaircir davantage.

La plupart du temps, lorsqu'on souhaite prendre un cours de yoga, on est davantage tenté par les services d'un professeur en présentiel, afin de corriger une posture, de maîtriser sa respiration, etc. Mais saviez vous que grâce aux cours en ligne, certains pans du yoga peuvent être enseignés plus simplement ?

Typiquement, grâce à Superprof, vous pouvez tout à fait réserver un créneau horaire avec le professeur de votre choix, afin que celui ci ou celle ci vous enseigne simplement les rudiments du namasté. Ici, pas de postures, pas d'asanas, pas de chien tête en bas, juste une leçon pédagogique pour apprendre un élément essentiel pour les yogis. 

Et si les cours particuliers pouvaient nous aider à mieux vivre nos futures séances de yoga ? 

Nos cours particuliers sur Superprof sont là pour aider, comme un outil au service du mieux être. Qu'il s'agisse de yoga pour femme enceinte, de yoga pour enfants, ou de yoga pour tous, s'initier au yoga est bénéfique pour tout le monde.

Si tout le monde apprenait les principes du yoga dès l'école, peut-être que les gens consommeraient moins de médicaments antidépresseurs et souffriraient moins de maladies cardio vasculaires chroniques ...

Namasté !

Découvrez enfin ce qu'est le yoga humour !

Besoin d'un professeur de Yoga ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.